Crédit personnel

Les intérêts varient entre 3.9% et 9.95% selon vos préférences. Le coût de votre crédit est affiché en toute transparence.

Comment faire ?

Nous vous guidons à chaque étape.
C’est simple et rapide.

Témoignages

“Accueil chaleureux, rapidité, professionnels à l’écoute, on s’y sent comme à la maison.”

Crédit PME

Un projet à réaliser pour votre entreprise ?

Besoin de liquidités pour développer votre activité ?

Milenia vous soutient à toutes les étapes de votre financement.

Découvrez comment faire ici

Assurance Helvetia Income Protect

Licenciement, incapacité de gain suite à un accident ou une maladie. La vie professionnelle peut être pleine d’imprévus.

Parce que ça n’arrive pas qu’aux autres, Milenia vous propose Helvetia Income Protect pour vous aider à maintenir votre niveau de vie et celui de votre famille en situations difficiles.

Me protéger

Derniers articles

23.05.22

Taux hypothécaire fixe, variable ou Saron ? Voici quelques explications vous permettant de faire le choix judicieux pour le financement de votre projet immobilier.

Le choix de la formule de taux hypothécaire est essentiel à une bonne maîtrise de votre budget. Divers choix s’offrent à vous. Nous vous guidons à travers ces choix et prenons un instant pour considérer l’option du prêt personnel.

 

Commençons par une simple question : Disposez-vous de fonds propres ?

Oui. Je ne sais plus quoi faire de l’argent à ma disposition.

Se pose alors naturellement la question du besoin de souscrire à un prêt hypothécaire. Tout dépend bien sûr du coût d’achat mais si vos liquidités permettent un achat complet en liquide, quel est l’intérêt de s’endetter ?

La raison est simple, le coût de l’argent est aujourd’hui encore, très bon marché. Inutile donc de vous dépouiller tant les intérêts sont bas. Cela peut faire sens de faire un prêt plutôt que d’investir l’entièreté de vos réserves.

Mais avouons-le, peu d’entre nous ont le bénéfice de cette situation.

 

Oui mais pas assez.

Il vous faudra en effet disposer de fonds propres pour espérer pouvoir accéder à un prêt hypothécaire. Tout comme dans le premier cas, le prix est un facteur déterminant car c’est celui-ci qui définira la somme que vous devrez avancer. Selon les solutions disponibles, il faut tabler sur 20% du montant d’achat ; dans certains cas, cela peut être abaissé à 10%. Votre conseiller saura vous guider dans ce sens.

 

Non.

Cela devient compliqué. Contrairement à nos voisins, le système en Suisse prévoit une contribution minimale obligatoire sous forme de fonds propres. Il est pour ainsi dire impossible d’acheter un bien immobilier si vous ne disposez pas de fonds préalables. La banque ne vous prêtera pas 100% du capital nécessaire.

 

Le prêt hypothécaire comme passage obligatoire ?

Pas forcément.

Si vous avez répondu ‘oui’ ou ‘oui mais pas assez’, l’option d’un crédit personnel est à considérer.

 

Pourquoi ?

Tout dépend bien entendu du montage, du prix d’achat, de vos fonds propres… mais le crédit à la consommation offre l’avantage de disposer rapidement des ressources nécessaires.

Les taux appliqués sont plus élevés qu’un taux hypothécaire mais le montage n’est pas comparable sachant que le remboursement du capital emprunté pour un crédit est amorti plus rapidement. Cela signifie que le coût absolu en durée est en fait bien moindre comparé au cumul de vos mensualités qui, dans le cadre d’une hypothèque, couvrent essentiellement les intérêts et, dans une moindre mesure, le capital.

Selon vos calculs et vos moyens personnels, considérez donc le crédit privé comme une option de financement potentiellement intéressante. Simulez sur une plateforme de financement afin d’avoir une vue claire sur le montant, la durée, les mensualités et le taux.

Cette option ne requiert aucun acte notarié, n’engendre aucun frais et permet une gestion rapide et transparente de votre dossier.

 

Quel type de prêt hypothécaire choisir ?

L’option taux fixe

Souvent activable pour une durée de maximum 15 à 20 ans, l’avantage de ce choix est clairement la visibilité à moyen terme sur vos dépenses mensuelles. Nous remarquons tous que les taux restent bas mais que cela peut et va probablement évoluer à la hausse dans les mois et les années à venir. Une occasion à ne pas rater donc ? Cela semble être le cas.

Si vous êtes plutôt de nature prudente, le taux fixe reste aujourd’hui une option intéressante.

 

L’option taux variable

L’avantage principal réside dans sa flexibilité sachant que vous disposez de plus de liberté au regard des résiliations et des pénalités qui en découlent.

Le désavantage potentiel est évident. Si les taux grimpent et que votre contrat n’est pas verrouillé dans la durée, vous serez potentiellement victime d'une courbe des taux d’intérêts à la hausse. Sachant les montants pour un achat immobilier importants, l’impact sur vos mensualités peut être significatif tant une légère croissance du taux appliqué calculé sur une somme restant due considérable, augmentera le montant de vos remboursements.

Si vous êtes de nature joueur, cette option peut potentiellement réserver de belles surprises. Or la tendance actuelle des taux tend à indiquer que les surprises éventuelles ne seront pas en votre faveur.

 

L’option Saron

Nous parlions dans un précédent article du taux Libor et de son remplacement par le taux Saron.

Cette option reprend le principe d’une durée fixe mais qui varie généralement de 2 à 6 ans.

Le caractère fluctuant du taux est également repris dans cette option et les variations prises en compte sont calculées sur des intervalles allant de 3 à 6 mois.

Il s’agit en quelque sorte d’une forme hybride entre l’option fixe et variable car plutôt fixe dans la durée contractuelle mais variable dans la fluctuation possible du taux appliqué.

 

Le coût absolu

Nous faisions référence au coût absolu ; vos dépenses réelles sur la durée de votre prêt hypothécaire.

Saviez-vous que les frais d’entretien annuels sont parfois supérieurs à votre amortissement ? Cela met en lumière le poids que représentent les intérêts dans votre plan de remboursement.

Le taux d’intérêt a beau être faible, le montant et la durée font que vos dépenses réelles sont plus importantes que l’on imagine.

Bien entendu, un loyer est un coût supérieur et cela permet de contre balancer, du moins psychologiquement, cette forme de financement dont la durée couvre souvent deux générations.

Il faut aussi tenir compte d’une plus-value éventuelle lors d’une revente.

Ceci étant dit, la question se pose autour de la forme du prêt. Un crédit personnel, selon la réalité de votre situation financière et l’opportunité immobilière, peut représenter une alternative non négligeable et intéressante financièrement.

 

Milenia

Plateforme de financement référence dans le crédit aux personnes et aux entreprises, Milenia jouit d’une solide réputation tant auprès de ses utilisateurs qu’auprès de ses partenaires bancaires.

Établie en Suisse, près de Lausanne, l’entreprise est attachée à son ancrage local et travaille en étroite collaboration avec les principaux acteurs financiers du secteur. Des valeurs fortes guident les équipes de Milenia dans l’accueil, le conseil et le suivi de ses clients et des dossiers de crédits qui en découlent.

La personnalisation de votre expérience client est fondamentale ; notamment lorsqu’il s’agit d’entreprendre un achat immobilier. Une telle démarche de votre part nécessite une prise en charge sérieuse, transparente et vouée à la réussite de votre projet.

Comme expliqué ci-dessus, le prêt personnel ne sera peut-être pas la solution à retenir pour votre achat d’appartement ou de maison. Un appel ne vous coûte cependant rien. Un conseil avisé vaut de l’or.

Donc n’hésitez pas à nous contacter ; on sera à votre écoute pour vous guider vers le choix qui fait le plus sens pour vous !

 

 

 

 

Lire la suite
09.05.22

Interview de Dominique Loparco : quand l’enthousiasme et la persévérance vainquent les effets d’un handicap invisible.

Interview touchante et sincère de notre confrère Dominique, frappé par une maladie rarissime et qui, à force de ténacité et du soutien de ses proches, a pu se hisser par-dessus les contraintes imposées par son handicap.

 

L'interview se déroule à distance mais à la lecture des réponses aux questions posées, nul besoin de voir Dominique pour ressentir son émotion et sa détermination à travers ses paroles. Dominique, c’est à vous.

Je m’appelle Dominique Loparco. Je suis célibataire et j’ai 43 ans. Mes racines sont italiennes mais je suis né à Morges.

St-Prex est mon lieu de cœur. Je suis un véritable enfant de ce merveilleux village où j’ai pratiquement toujours vécu !

Mes loisirs préférés ? La rando, la montagne, la nature, le cyclisme, mon jardin et les plaisirs de table avec un faible avoué pour les bons vins.

 

Vous souhaitez partager votre histoire. Pourquoi ?

Car je veux aider des personnes qui traversent les mêmes difficultés que moi. Car c’est possible de réussir une reconversion ! C’est ce message que je veux porter.

Aussi, on ne réussit jamais seul. J’ai pu compter sur la compréhension et la générosité de personnes qui me sont chères. Il ne voudra pas que je le cite mais mon patron, mon ami, Jérémie, est l’une de ces personnes.

C’est ma façon de dire merci et d’aider les autres. L’AI m’a également soutenu dans mes démarches. Sans l’empathie et la compréhension de mes employeurs, passés et présent et sans l’aide de l’AI, ma motivation n’aurait pas suffi.

 

Qu’est-ce qui s’est passé ? Quelle est la maladie qui a tout fait basculer ?

Quasi du jour au lendemain, à mes 33 ans, j’ai commencé à avoir des soucis d’audition. Après des analyses, on a compris qu’il s’agissait de la maladie de Cogan.

C’est très rare, pour beaucoup d’ORL j’étais le premier cas.

C’est un syndrome qui s’attaque à l’ouïe mais pas seulement. Cela atteint aussi mes yeux et mon équilibre. Il s’agit d’une maladie auto-immune dégénérative. C’est un combat au quotidien…

 

À quel point est-ce que cela à impacté votre santé ? Quelles sont les solutions ?

Je comprends la question. C’est normal, notre instinct pousse à calculer, à se tourner vers des statistiques et à viser une issue positive, un traitement qui règlera le problème.

Seulement, il n’y a rien qu’on puisse faire. Aujourd’hui du moins. Il n’y a pas de traitement miracle. Croyez-moi, j’ai passé beaucoup de temps chez les spécialistes et au CHUV. Peut-être un jour mais là, au moment où je vous parle, il s’agit de faire face et de se battre.

Les effets sont multiples. S’agissant d’une maladie inflammatoire qui provoque une kératite interstitielle non syphilitique, j’ai subi des vertiges sévères. L’oreille interne fut touchée et j’ai dû consulter une physiothérapeute spécialisée tant je n’arrivais plus à marcher droit.

Par ailleurs, j’ai une hypoacousie qui évolue rapidement vers la surdité.

Au début, je souffrais de nausées voire de vomissements.

Depuis 10 ans maintenant je dois aussi faire face aux acouphènes qui résonnent 24 heures sur 24 et à une ataxie.

Tout cela est assez similaire aux symptômes de la maladie de Menière.

La kératite peut s’améliorer avec un traitement corticoïde. J’y travaille.

Par contre, j’ai perdu l’oreille droite (implant) et la gauche est à maximum 10% de sa capacité.

Le travail est donc celui des traitements disponibles, de prendre les initiatives nécessaires pour améliorer sa qualité de vie et d’œuvrer à se reconvertir pour rester un membre actif de la vie professionnelle et d’y prendre du plaisir. Ce n’est pas évident mais c’est possible !

 

Merci pour ce partage Dominique. Vous parliez de rester actif et de participer à un projet collectif par le travail. Ce fut donc le cas précédent l’annonce ? Quelle était votre réalité d’avant ? Comment avez-vous vécu la transition ? Et vos proches ?

J’étais conseiller en assurances et l’impact a été considérable !

C’est arrivé d’un jour à l’autre…  C’est comme si on m’avait coupé les ailes !

Vous savez, je suis une personne souriante et qui aime les gens et le contact humain ! Moi qui suis très sociable, c’était dur… il a fallu beaucoup d’années pour digérer cela, faire le deuil et apprendre à vivre différemment…

C’est un handicap invisible et les gens (mes proches, mes collègues…) oubliaient que je n’entendais pas. On nous perçoit comme étant « normal » mais en fait non…

Cela a provoqué d’énormes difficultés dans ma vie professionnelle et privée !

Socialement c’était très difficile… je me sentais souvent triste et exclu !

Imaginez un instant être en pleine possession de vos moyens et de devenir malentendant, de perdre vos sens, petit à petit. J’étais en colère car c’est frustrant sachant qu’on ne peut rien faire…

J’ai tout essayé. Au niveau médical ainsi qu’avec la médecine alternative. Rien n’a fonctionné.

Mes proches ont souffert aussi ! Voir mon évolution a été très difficile à supporter pour eux. Ils se sont adaptés et ont fait de leur mieux !

Ils tentent de tenir compte de ma situation. Par exemple, ils me demandent toujours où je veux m’assoir. Il faut savoir que le moment à table est redoutable, particulièrement dans les cafés et restaurants. Le bruit est infernal car les appareils auditifs amplifient les sons.

 

Vous parliez de votre vie professionnelle comme conseiller en assurances. Quelle fut la réaction de votre employeur.

Mon employeur à l’époque a été très compréhensif et m’a soutenu pendant le travail et pendant mes absences courtes et prolongées.

Je travaillais dans le conseil client ; un espace où l’on doit être à l’écoute. Vous imaginez bien qu’un professionnel se doit de bien écouter les besoins de son interlocuteur et là, je n’étais simplement plus en mesure de le faire.

Les appels téléphoniques et les entretiens devenaient trop compliqués.

Je me rappelle de mon dernier rendez-vous. La pièce avait un haut plafond et ça résonnait. En plus, c’était en anglais. J’avais beaucoup de mal à comprendre mon client. Heureusement, je le connaissais et il m’a témoigné beaucoup d’empathie…

Lorsque j’ai quitté son bureau, je me suis mis à sangloter par sentiment d’impuissance.

Vu la situation, j’ai dû arrêter. Mon employeur n’était plus en mesure de me garder. Heureusement, l’AI est intervenue rapidement.

 

En quoi consiste leur intervention ?

À la suite de mon handicap, ils ont rapidement pris à leur charge l’achat de mon appareil auditif. Suite à la baisse évolutive de mon audition, d’autres appareils furent achetés. L’AI a systématiquement couvert les frais engendrés.

Il en va de même pour les frais relatifs à mes opérations en lien avec mon implant cochléaire.

Au niveau professionnel, ils m’ont permis de me reconvertir en me soutenant par des formations. Le marketing m’intéressait et je voulais apprendre.

Je suis donc retourné sur les bancs d’école !

Grâce à l’aide de l’AI, j’ai pu obtenir des micros que je pouvais donner aux enseignants et aux élèves et ainsi suivre les cours.

C’était fatiguant d’écouter, de me concentrer, d’être attentif et de prendre des notes en même temps mais heureusement, la retranscription en direct par l’équipe TXT de la RTS m’a sauvé !

La retranscription me faisait gagner de l’énergie car je pouvais lire et cela me permettait de prendre des notes personnelles moins détaillées.

Autre investissement pris en charge, les instruments tels que des micros et mes lunettes.

 

L’AI a donc aidé matériellement. C’est appréciable en effet.

Oui mais ils m’ont également suivi auprès de mon employeur suivant. J’ai pu travailler au marketing pour Purina de Nestlé à la Tour-de-Peilz. L’AI organisait des réunions avec mon employeur pour prendre la température et pour évaluer l’évolution dans le cadre de mon travail.

Ma conseillère a toujours été présente. Elle m’a apporté un immense soutien dans le contexte de ma reconversion. Je lui suis très reconnaissant.

Et puis, l’aventure Milenia a commencé !

 

Comment cette opportunité s’est-elle présentée ?

Grâce à Jérémie Monney, le CEO de la société. Ami de longue date, nous avons échangé et il cherchait des renforts pour son équipe car l’entreprise était en pleine croissance.

C’est lui qui m’a donné cette chance ! Je ne vous dis pas la reconnaissance que je ressens à son égard.

Le fait de travailler, en équipe, entouré de gens bienveillants, me fait un bien fou. Le fait aussi d’apporter ma valeur professionnelle à l’entreprise me rend particulièrement fier. Nous parlons finalement de choses assez simples dans la vie de chacun et pourtant, en raison de mon handicap, cela fait toute la différence.

 

Quelle est votre fonction au sein de l’entreprise ?

Je suis digital marketing junior. En discutant avec Jérémie et l’AI, j’ai pu adapter mes horaires pour travailler à mi-temps, les matins.

Grâce à mes appareils auditifs et différents instruments de travail (AVA et micros), j’arrive à effectuer mon travail comme il se doit.

Avant mon arrivée, Jérémie a informé tout le team de ma situation et comment il fallait communiquer avec moi. Me parler en face, en articulant et avec la voix adaptée.

Je me sens chanceux et privilégié chez Milenia !

C’est un bonheur de partager mon quotidien avec ce team merveilleux !

Ils m’ont accueilli comme l’un des leurs et m’ont très vite intégré. Ils sont patients et souriants, ce qui est précieux pour moi.

Milenia a également acheté AVA qui est une application qu’on peut avoir sur le téléphone et ordinateur et apporte aux personnes sourdes ou malentendantes une solution de sous-titrage en direct pour toutes les situations telles que les réunions, les visioconférences…

Nous disposons aussi d’un haut-parleur pour les conférences et je me suis placé à un endroit stratégique dans les bureaux ; ce qui m’aide à anticiper des moments de contacts.

 

Quel est votre message aux personnes qui sont dans votre situation ? Ils doivent se reconnaître dans certaines difficultés évoquées mais quelles sont les opportunités à saisir, quel est le message que vous souhaitez transmettre ?

Tout d’abord, Je dirais que je suis disponible s’ils désirent discuter avec moi. Ils peuvent se procurer mon adresse mail sur le site web de Milenia.

Personnellement, j’aime échanger avec la communauté malentendante afin de partager les expériences de notre vie de tous les jours.

De plus, on apprend toujours des astuces les uns des autres.

Ensuite, je conseillerais, quel que soit votre handicap, de vous renseigner auprès des différentes associations. C’est important car ils peuvent apporter du soutien et des solutions.

Prendre contact également avec l’AI et votre conseiller. Ils sont à votre écoute et c’est important d’exprimer ce qu’on ressent !

Un conseil aux personnes entendantes. Je vous propose de mettre l’appareil auditif d’une personne de votre entourage qui est malentendante. Vous comprendrez mieux certains effets.

Enfin, j’ai vraiment envie de sensibiliser les gens car dernière notre sourire… se cache une multitude de difficultés qu’on ne voit pas car c’est un handicap qui est invisible. L’empathie, le soutien et la générosité dont j’ai eu la chance de bénéficier, sont essentiels.

La reconversion, c’est possible. Avec les efforts adéquats, la technologie adaptée et un environnement qui vous soutient, il est possible de vous épanouir et de (re)trouver votre place et votre valeur ajoutée !

 

 

 

Lire la suite
27.04.22

Besoin d’un crédit privé ? Quelles garanties faudra-t-il présenter ?

Vous risquez de ne pas disposer des garanties nécessaires pour obtenir un crédit à la consommation. Est-ce véritablement un souci ? Comment faire ?

 

Vous vous souvenez de votre première fois ?

Vous mettez votre plus beau costume ou votre plus belle robe pour rendre visite à la personne qui aura une influence énorme sur votre vie et vos projets. Vous allez en quelque sorte rencontrer votre moitié.

Le rendez-vous est fixé, l’adresse où aura lieu le ‘date’ est connue et vous ne savez pas trop à quoi vous attendre.

Le rendez-vous se passe comme vous l’espériez, le charme fonctionne. Et puis tombe le moment fatidique, la question qui décidera de la suite de votre rencontre… ‘De quelles garanties disposez-vous afin que nous puissions étudier votre demande de prêt ?’.

La douche froide, l’ambiance change brusquement… Vous espériez simplement bénéficier d’une aide financière pour votre projet et vous vous rendez compte que sans fonds, sans biens, sans apport… cela sera plus compliqué que prévu.

Tout le monde le sait, pour bénéficier d’un prêt bancaire il vous faut présenter des avoirs en contrepartie. Le système est ainsi établi et sert de marge de sécurité permettant à nos institutions financières de prendre le moins de risque possible dans l’octroi d’un emprunt. Est-ce juste ? Est-ce romantique ? C’est simplement le jeu du donnant donnant.

 

L'histoire se répétera-t-elle ?

Tout dépend de votre besoin. Il existe bel et bien une forme de financement ne nécessitant aucun apport ni même du moindre engagement avant la signature du contrat.

Cette forme de financement est le crédit privé. Pas besoin d’avancer une somme, pas besoin de collatéral, pas besoin de garanties d’un tiers.

Il vous suffit d’être domicilié en Suisse, d’être majeur et d’avoir un dossier qui répond aux normes légales en vigueur.

Bien entendu, des critères supplémentaires d’acceptation sont appliqués une fois votre dossier déposé. Chaque banque dispose d’un ensemble de règles qui devront être acceptées afin que vous puissiez bénéficier d’un avis favorable. Il est donc primordial de rassembler toutes les pièces justificatives permettant de maximiser vos chances.

Hormis cela, aucune garantie, aucune avance, aucun collatéral… n’est nécessaire au préalable.

 

C'est quoi le piège ?

Il n’y en a pas. Une plateforme de financement telle que Milenia constitue votre dossier en s’assurant simplement que votre budget est en adéquation avec la somme demandée. Il s’agit de vous présenter un prêt responsable et remboursable. C’est aussi simple que ça.

Faut-il tout de même fournir des documents ?

Oui, c’est essentiel de constituer une demande qui répond aux critères établis. Capacité de remboursement, endettement, état civil, historique ZEK et CRIF etc…

Est-ce lourd comme procédure administrative ?

Absolument pas. Vous êtes accompagné et conseillé. En quelques gestes, tous les documents nécessaires sont rassemblés et vous recevez une proposition de financement en 24 heures. Les conditions vous conviennent ? Votre argent est versé dans la foulée de la signature du contrat de crédit. C’est simple et c’est rapide.

 

Ca marche pour acheter un véhicule ? Pour financer un projet mobilier ? Pour payer mes études ?

Oui, oui, oui. L’avantage d’un prêt de ce type est aussi votre liberté d’utiliser les fonds empruntés selon le besoin que vous rencontrez.

Pas fan du principe de leasing ? Vous pouvez acheter votre voiture en liquide. Le véhicule vous appartient pleinement, vous êtes libre de le revendre quand bon vous semble, vous n’êtes pas lié à un garage ou concessionnaire spécifique et le type de police d’assurance contractée est selon votre convenance.

Besoin de rénover votre appartement ? Pas besoin de passer par un prêt hypothécaire. Afin de contourner la complexité de ce type de montage, le prêt personnel est en effet une solution attractive. Tout dépend bien entendu du montant concerné mais la simplicité d’une demande de crédit alliée au fait de ne pas devoir préfinancer un financement est très attractive.

Les frais d’inscriptions pour vos études sont élevés ? Un crédit peut vous aider. Lorsqu’on débute dans la vie active, ce qui est le cas de la majorité des personnes entamant des études supérieures, inutile de dire qu’on ne baigne pas dans des liquidités. Dès lors que votre démarche est équilibrée et bien pensée, l’accès à un emprunt personnel facilite pas mal les choses. Vous pouvez ainsi pleinement vous consacrer à réussir vos démarches académiques !

On répète ; dès lors que la solution de crédit est équilibrée et respectueuse de votre réalité personnelle et financière, c’est sans aucun doute le mode de financement le moins contraignant et le plus simple à réaliser disponible sur le marché.

 

Comment je m'y prends ?

C’est facile. Il vous suffit de vous rendre sur une plateforme de financement, de faire une simulation comprenant montant, durée et le taux d’intérêt prévu. Vous serez ensuite contacté pour un échange permettant à votre conseiller personnel d’approfondir votre requête. Lorsque les informations requises sont rassemblées et que vous donnez votre accord, votre demande parvient à une des banques partenaires la plus à même d’y répondre favorablement.

Le contrat vous parvient ensuite. Après signature, le montant est versé sur votre compte. Votre conseiller personnel vous guidera du début de vos démarches jusqu’à la réception des fonds.

Une dernière chose, non seulement aucune garantie ne vous sera demandée mais il n’y aura pas de frais de dossier ni de rémunération demandée pour la gestion de votre dossier. C’est la banque qui prend cela en charge. Ne vous fiez donc pas aux organismes demandant des frais de dossiers, des frais d’étude ou des commissions pour des conseils. Vous n’avez strictement rien à avancer, ni auprès de votre conseiller, ni auprès de l’institution financière.

Au final, ce n’est pas romantique comme démarche mais au moins c’est meilleur que votre première fois !

 

 

 

Lire la suite

Quelques informations en plus

Qui sommes-nous ?

Milenia est la référence suisse dans l’octroi de crédits. Nous traitons vos demandes rapidement et en toute simplicité.
Emprunt bancaire, crédit privé, prêt personnel..., nos conseillers répondent à vos questions de façon personnalisée, rapide et claire.
Grâce à ses partenariats avec les plus grandes banques en Suisse, Milenia propose des taux avantageux avec une réponse rapide et transparente à votre demande.
Que vous soyez un particulier avec un besoin de crédit privé ou une entreprise souhaitant obtenir un prêt pour votre PME, notre équipe saura traiter votre dossier de façon personnalisée et adaptée à votre situation.
Votre demande peut s’effectuer en ligne. Facile et rapide.

Notre approche ?

Le financement de vos projets se doit d’être une source d’apaisement. C’est pourquoi nous mettons tout en œuvre pour faciliter l’accès au crédit tout en tenant compte de votre réalité personnelle. Nos équipes disposent des accès aux bases de données telles que la ZEK ou CRIF afin de pouvoir rapidement traiter votre demande et s’assurer que vous puissiez réaliser vos projets en toute confiance et avec les meilleures conditions du marché.

Que ce soit un prêt à la consommation, un besoin urgent nécessitant une réponse en 24h, pour financer un projet immobilier, une voiture ou simplement pour profiter d’une trésorerie suffisante, nous sommes là pour vous aider à réaliser vos ambitions.

Notre conseil crédit ?

Reposez-vous sur des conseillers reconnus pour leur expertise et qui ont pour mission de vous offrir la solution la plus adaptée et la plus avantageuse. En toute transparence et en toute bienveillance.

Toujours dans le même esprit : simplicité, flexibilité, rapidité et confiance !

Exemple de calcul: emprunt de CHF 10'000. Un taux d’intérêt annuel effectif entre 3.9% et 9,95% et une durée de 12 mois engendrent des intérêts totaux entre CHF 318 et CHF 524. Durée: 6-120 mois; Taux d'intérêt annuel maximum (y compris tous les frais du crédit) 9,95%. L'octroi d’un crédit est interdit, s'il entraîne le surendettement du consommateur. (Art. 3 LCD)

Prendre un rendez-vous

Merci de remplir les champs suivant afin que l'on puisse vous contacter pour convenir d'un entretien.
Merci pour votre demande de rendez-vous. Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer. Veuillez saisir une réponse Captcha correcte.

 

Nous utilisons des cookies pour améliorer nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation. Plus d'informations ici