Crédit personnel

Les intérêts varient entre 3.9% et 9.95% selon vos préférences. Le coût de votre crédit est affiché en toute transparence.

Comment faire ?

Nous vous guidons à chaque étape.
C’est simple et rapide.

Témoignages

“Accueil chaleureux, rapidité, professionnels à l’écoute, on s’y sent comme à la maison.”

Crédit PME

Un projet à réaliser pour votre entreprise ?

Besoin de liquidités pour développer votre activité ?

Milenia vous soutient à toutes les étapes de votre financement.

Découvrez comment faire ici

Assurance Helvetia Income Protect

Licenciement, incapacité de gain suite à un accident ou une maladie. La vie professionnelle peut être pleine d’imprévus.

Parce que ça n’arrive pas qu’aux autres, Milenia vous propose Helvetia Income Protect pour vous aider à maintenir votre niveau de vie et celui de votre famille en situations difficiles.

Me protéger

Derniers articles

20.09.22

Coupure d’électricité cet hiver : mode d’emploi.

Une pénurie en électricité est un scénario possible cet hiver en Suisse. Quelles mesures anticipatives prendre et comment faire si ce scénario se réalise ? Voici nos astuces et conseils.

  

Pénurie d’électricité. Les raisons et les conséquences.

 

Qu’est-ce qui provoque cette inquiétude ?

Vous avez raison de poser cette question. Après tout, les années s’enchaînent et pourtant, les inquiétudes sont particulièrement vives cette année auprès des pouvoirs politiques et des médias. Pourquoi ?

Comme toujours dans un scénario de crise potentielle, il s’agit d’une convergence de facteurs imprévus.

Il faut d’abord se rappeler que la Suisse est dépendante de l’importation d’électricité. Bien que produisant de l’électricité en excès au printemps et en été, au point d’exporter une partie de notre production, cela s’inverse en hiver car nos centrales hydroélectriques sont moins productives pour cause d’un débit des rivières plus faible.

Par ailleurs, cet été, la canicule fut particulièrement intense et longue. Cela a asséché certaines réserves d’eau.

 

Ne pouvons-nous donc pas simplement importer l’électricité manquante ?

En principe, oui. Un autre facteur rentre cependant en compte à savoir la mise à l’arrêt de la moitié du parc nucléaire français. La France est notre principale source d’électricité importée.

Vous pensez alors à l’Allemagne ? Sauf que la guerre en Ukraine a des répercussions sur l’approvisionnement de gaz et de pétrole en Allemagne. L’électricité produite localement sert ainsi en partie à compenser ce manque.

Il faut bien comprendre qu’il ne s’agit pas que d’un problème suisse mais d’un défi européen. Par exemple, notre pays dispose de 41 points d’interconnexions électriques avec nos voisins.

L’idée est simple : si un ou plusieurs pays font face à une pénurie, les autres pays européens compensent et redirigent leur excédent via ces points d’interconnexions. Et vice versa.

Or, si les deux acteurs majeurs en Europe que sont la France et l’Allemagne peinent à produire assez, un effet domino risque de mener vers une pénurie internationale.

 

Quelles mesures la Confédération prendrait-elle en cas de pénurie ?

En principe, les ménages seraient les derniers à être touchés. La Confédération ciblerait d’abord toutes les installations non essentielles. Ensuite, les gros clients qui consomment beaucoup d’électricité. On parle d’industries, d’entreprises et de bâtiments publics non essentiels.

Si cela ne suffit pas, un plan de coupure à envergure nationale serait alors déclenché, plan qui concernerait aussi les ménages. Une coupure de quelques heures toutes les huit heures serait appliquée.

 

Comment réduire ma consommation ?

 

C’est en effet la question pertinente à se poser tant un ensemble d’efforts individuels peut avoir des effets bénéfiques pour le bien commun.

À noter que cela fait doublement sens car votre portefeuille se portera mieux aussi ; des hausses de prix considérables étant d’ores et déjà prévues. C’est la définition même d’un effet du capitalisme. Une hausse de la demande + une baisse de l’offre = des prix qui montent.

 

Le simple bon sens

Nous parlions de sens. Parfois les initiatives les plus simples ont le plus gros effet. En voici quelques exemples :

  • Éteignez les lumières lorsque vous quittez une pièce. Cela semble évident mais soyez attentifs à vos habitudes chez vous ; vous verrez que ce qui semble une évidence ne l’est pas forcément pour tous.
  • Éteignez les veilles. Multiprises, la télévision, vos appareils ménagers, certains chargeurs… Vous pouvez réduire de 10% votre consommation d’électricité !
  • Basculez vers l’option ‘éco’ sur votre lave-vaisselle et lave-linge.
  • Couvrez vos casseroles lorsque vous cuisinez.
  • Vérifiez les étiquettes d’énergie lorsque vous achetez des appareils électriques.
  • Laissez la Tesla au garage et prenez le vélo pour vos déplacements à courte distance. D’accord, ce dernier conseil est un coup bas pour les propriétaires d’un véhicule électrique même si… ça fait sens.

 

Les petits gestes

  • Baissez le thermostat de votre logement. Réduire d’un simple degré la température ambiante diminuera de façon importante votre consommation d’énergie.
  • Régulez votre installation sanitaire pour limiter la température de l’eau chaude produite à maximum 55 degrés.
  • Réduisez simplement l’utilisation d’appareils électriques au profit de gestes manuels. La purée de pomme de terre ne sera pas moins bonne !

Ces quelques exemples favorisent grandement la chute de votre consommation. Des études démontrent que des ménages appliquant ces conseils utilisent jusqu’à quatre fois moins d’électricité (2 000 kWh par an au lieu de 8 000 kWh pour des ménages moins impliqués).

 

Les investissements

Investir dans votre logement aura bien entendu des effets bénéfiques considérables à court et long terme. Rien n’indique que les prix de l’énergie baisseront dans les années à venir ; plutôt le contraire.

Voici les investissements prioritaires :

  • Remplacez votre chauffage électrique ou au gaz, par une pompe à chaleur efficiente.
  • Isolez votre tuyauterie, notamment les départs et arrivées d’eau.
  • Isolez votre logement afin de garder la chaleur à l’intérieur. Pensez fenêtres et toiture.
  • Investissez dans des panneaux photovoltaïques.
  • En cas de projet immobilier, optez pour des surfaces habitables en adéquation avec vos besoins réels. Au plus de surface, au plus de consommation énergétique.

 

Le guide de survie

 

Si malgré tout, vous passez en mode survie pour cause d’un blackout cet hiver, pensez aux choses suivantes (pour certaines, ce sont de véritables recommandations de la Confédération) :

  • Prévoir un réchaud d’appoint au gaz ou au charbon de bois.
  • Prévoir un stock suffisant de bougies (et d’allumettes).
  • Prévoir une radio (à piles bien sûr… donc prévoyez aussi des piles).
  • Prévoir une lampe de poche à piles.
  • Prévoir au moins 9 litres d’eau et des conserves en suffisance… bon là on passe en mode apocalypse donc on s’arrêtera ici pour les conseils !

 

Comment financer mes projets ?

 

Forcément, et même si investir dans votre bien immobilier est une décision sage et pleine de bon sens, il faut parfois un coup de pouce pour le faire.

Pas tout le monde à la trésorerie nécessaire à disposition en un claquement de doigts.

Après avoir fait votre étude de projet, pensez à souscrire à un crédit. C’est rapide, simple et vous aurez la liberté de solder votre prêt quand bon vous semble voire même de négocier de nouvelles conditions avec un autre organisme prêteur que celui avec qui vous avez contracté le crédit. Liberté totale donc.

Pensez Milenia. Plateforme de financement basée en Suisse et reconnue pour ses conseils avisés, l’entreprise jouit d’une reconnaissance de qualité auprès de ses pairs, ses banques partenaires et surtout, ses clients.

Il vous suffit de faire une simulation sur le site web et vous saurez quelle durée et quel taux correspondent le mieux à votre besoin de financement.

Votre conseiller personnel saura ainsi vous guider vers une solution qui est véritablement sur mesure, en toute transparence et en toute confiance.

 

 

 

 

Lire la suite
05.09.22

Les arnaques à éviter quand vous souscrivez à un crédit.

Cas de fraudes, fausses factures, frais injustifiés… les actes illégaux dans l’industrie du prêt personnel sont légion mais évitables.

 

'J'ai des conditions de prêt imbattables !'

‘Super ! Pourtant, tous les acteurs sérieux sur le marché proposent des conditions similaires. Après tout, ils suivent des directives légales suisses et comme tu sais, la qualité à malgré tout un prix. Comment as-tu fait ?’

‘C’est simple, je suis tombé sur une annonce d’une société de crédit basée à l’étranger qui proposait une offre à couper le souffle’

Règle numéro 1 : Les sociétés basées à l’étranger n’ont pas le droit d’octroyer des crédits à des consommateurs en Suisse. Fiez-vous uniquement à des entreprises dont le siège social est clairement établi dans le pays.

 

C'est une petite boîte qui offre des taux super bas 

‘OK, pourquoi pas. Il ne faut pas nécessairement choisir les plus grands. Du moment qu’elle a pignon sur rue, tout va bien’

‘Un instant, je vérifie si elle est bien enregistrée à l’index central des raisons de commerce. Ah ben non…’

Règle numéro 2 : Attention aux fausses promesses. Votre interlocuteur doit être une entreprise enregistrée et disposer d’un numéro d’identification des entreprises. Ne faites pas confiance à une société non reconnue.

 

'Aucune question, super facile, j'ai reçu l'accord immédiatement !'

‘Même pas une question au sujet de tes revenus ? Aucune analyse de dossier ?’

‘Rien… j’ai demandé la somme souhaitée et ils m’ont dit ok’

Règle numéro 3 : La loi sur le crédit à la consommation interdit des actions pouvant mener à une situation de surendettement. Toute demande de prêt doit faire l’objet d’une analyse approfondie permettant d’évaluer votre capacité de remboursement. Méfiez-vous des interlocuteurs peu scrupuleux. Établissez un dossier qui sera analysé par des professionnels.

 

'Les frais administratifs ne sont pas donnés mais bon, j'ai mon crédit au moins !'

‘Ils t’ont demandé combien ?’

‘Oh pas grand-chose au final. Environ 200 CHF. Ils ont des frais de gestion à couvrir et il y a aussi un droit de dépôt de dossier à prévoir’

Règle numéro 4 : Votre courtier, plateforme de financement, intermédiaire… n’a pas le droit de vous demander des frais de dossier. Cela est contraire aux indications légales en la matière. D’autant plus que la rémunération pour le service octroyé est assurée par les banques prêteuses. Ne payez pas.

 

'Je n'ai qu'à verser une somme d'avance comme garantie et bingo, j'ai mon prêt !'

‘Quelle garantie ?’

‘Ben tu sais, la somme à avancer pour pouvoir obtenir un emprunt’

Règle numéro 5 : Vous ne faites pas un prêt hypothécaire. Il n’y a aucune somme à avancer pour pouvoir obtenir un crédit. Si l’on vous demande le moindre centime, c’est qu’il y a anguille sous roche. Ne donnez pas d’argent.

La loi est très claire à ce sujet. « Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent. »

 

'J'ai été refusé partout mais là, ils m'aident à contourner les règles. C'est top !'

‘Contourner les règles… tu veux dire contourner la loi ?’

‘Non non, ils m’ont assuré qu’on pouvait juste oublier certains détails et jouez un peu avec les chiffres ici et là’

Règle numéro 6 : Si vous trichez, vous perdez. Dans le monde de la finance des verbes tels que mentir, omettre, embellir, contourner, cacher… n’ont pas leur place. Toute personne vous conseillant de le faire sous couvert d’un acte de bienveillance tente de vous arnaquer. C’est au mieux une grave faute professionnelle et au pire, un cas de fraude pouvant mener à de sérieuses conséquences. Jouez le jeu. Les règles sont là pour vous protéger aussi.

 

'C'est dingue. J'ai changé d'avis concernant mon crédit signé hier mais ils me disent que c'est trop tard.?

‘As-tu regardé si tu avais droit à un délai de rétraction ?’

Règle numéro 7 : Vous êtes en plein droit de vous rétracter. Cela, jusqu’à 14 jours après la signature de votre contrat de crédit. C’est la loi.

 

'Tu sais quoi ? Cette histoire de crédit est trop importante. Je vais bien me renseigner, comparer et choisir un interlocuteur sérieux, basé en Suisse et qui est une référence dans le secteur.'

Et bien oui ! Un crédit vous engage et votre démarche a pour but d’améliorer votre vie ; pas de prendre des risques non calculés, qui plus est avec un interlocuteur véreux. 

En suivant ces règles vous serez rassuré sur le sérieux de votre partenaire. Choisissez une plateforme de financement telle que Milenia.

            Entreprise basée et enregistrée en Suisse.

            Référence dans le secteur du crédit.

            Responsable et éthique.

            Partenaire des plus grandes institutions financières en Suisse.

            Accessible sur place, par téléphone, WhatsApp et mail.

            Appliquant strictement la loi sur le crédit à la consommation.

Soucieuse de vous fournir une solution sur mesure et adaptée à votre réalité budgétaire.

Offrant des services complémentaires en matière d’assurance chômage et partenaire d’une entreprise spécialisée dans le désendettement.

 

Rapidité, 0 frais, conditions.

 

Tout en respectant les bonnes pratiques du secteur, votre dossier est établi facilement et rapidement. Votre conseiller saura analyser vos documents diligemment et vous fournir une réponse en 24 heures.

Votre taux ? En bénéficiant d’un réseau de partenaires bancaires élargi, vous disposez des meilleures conditions du marché.

Des frais ? Référez-vous aux règles précitées. Il n’y a aucun frais relatif à la gestion de votre dossier, aucune rémunération liée à dépenses administratives et aucun versement préalable à prévoir. 0 coût, 0 engagement.

Un service personnalisé ? Bien entendu. Notre équipe est multilingue et à votre entière disposition. Nous vous répondons avec bienveillance et professionnalisme. Vous êtes unique, votre demande l’est aussi et chaque dossier mérite une prise en charge qui tient compte des particularités et spécificités propres à votre situation personnelle.

Si vous souhaitez en savoir plus, visitez notre plateforme de financement ou appelez directement votre conseiller. Nous nous ferons un plaisir de faire votre connaissance et de vous soutenir dans la réalisation de votre projet.

 

 

 

Lire la suite
23.08.22

Vous n’arrivez pas à obtenir un prêt personnel en Suisse. L’étranger comme alternative ? Ce n’est pas la bonne question à se poser et on vous explique pourquoi.

Lorsque vous essuyez un refus lors d’une demande de crédit, cela peut être frustrant. Il se peut que votre projet soit bloqué ou que vous n’arriviez pas à vous désendetter… Est-ce qu’effectuer une demande de prêt en France par exemple ou en ligne sur une plateforme étrangère est une solution ? Non. Il faut d’abord se poser les bonnes questions.

 

Comment ça se passe en Suisse ?

Les règles en Suisse sont claires et transparentes.

Une première série de conditions est notamment le besoin d’être majeur et de résider en Suisse. Votre nationalité n’a aucune importance. Si vous avez plus de 18 ans et que vous disposez du permis adéquat, vous pouvez prétendre à un crédit.

Suivent des règles autour de votre capacité financière. Des mesures prises par des organismes financiers menant vers un surendettement sont interdites en Suisse. Il est donc primordial d’étudier votre situation budgétaire et de s’assurer que vous disposez des ressources nécessaires pour faire face au remboursement de votre emprunt.

En plus de ces conditions, des bases de données accessibles par les organes prêteurs reprennent votre historique personnel. Faillites, retards de paiements, crédits en cours, ennuis judiciaires, poursuites…

Si votre dossier est bien ficelé et que les bases de données n’empêchent pas l’aboutissement de votre demande de crédit, il reste à choisir la solution la plus adéquate à l’égard de vos besoins. Durée, taux, mensualités, partenaire financier sont autant d’éléments phares à considérer.

 

L’eldorado à l’étranger ?

Si vous ne remplissez pas les conditions minimales en Suisse pour souscrire à un crédit privé, vous pourriez être tenté d’essayer d’obtenir un prêt à l’étranger.

Il faut savoir que des règles similaires sont d’application. En France par exemple, il vous faudra présenter votre permis de résidence voire prouver que des revenus sont générés localement et encaissés sur des comptes établis dans le pays.

Les organismes ayant pignon sur rue sont généralement sérieux et sauront vous indiquer les motifs de refus. Ils sont également tenus de respecter des normes en place dans le domaine du crédit à la consommation et doivent respecter des règles nationales et européennes.

Attention aussi aux fluctuations des taux de changes. Cela peut certes jouer en votre faveur mais le contraire est possible aussi et tout facteur de risque est à proscrire lorsque vous vous endettez.

Des frais de dossiers sont également souvent appliqués. Les montants varient mais sachez que toute plateforme de financement responsable et professionnelle en Suisse n’appliquera aucune charge liée au traitement de votre dossier.

Dernièrement, les autorités de régulations telle que la FINMA ne surveillent que les entreprises suisses. La FINMA a notamment pour mission de s’assurer du respect de règles sectorielles et éthiques servant à protéger les acteurs du secteur ainsi que leurs utilisateurs. Travailler avec une plateforme étrangère, sans affiliation reconnue et qui vous promet monts et merveilles est un risque à ne pas prendre !

 

La vraie question !

Pourquoi n’ai-je pas réussi à obtenir un accord de prêt ?

Souvent, il s’agit d’un cas de surendettement avéré ou potentiel.

Vous ne disposez peut-être pas d’assez de marge financière pour couvrir vos dépenses courantes et le remboursement d’un crédit supplémentaire.

En soit, cela n’est pas dramatique si la résultante est le simple décalage dans le temps de votre projet. Peut-être suffit-il de voir moins grand et d’adapter le montant concerné ? Attention cependant à ne pas effectuer de multiples essais auprès de divers organismes car l’historique de vos dépôts de dossiers et des refus qui peuvent en découler sont enregistrés et ne servent pas vos intérêts.

Plus compliqué, votre situation financière est telle que vous êtes déjà dans une situation de surendettement. La clé n’est pas de souscrire à un crédit supplémentaire pour vous en sortir. Il vous faut négocier avec vos créanciers afin d’établir un programme de remboursement qui évite une mise aux poursuites et qui tient compte de vos moyens personnels. Des organismes existent vous permettant d’être soutenu dans ce type de démarche.

Au pire, vous êtes fiché bancaire, déjà aux poursuites… Rien n’est insurmontable mais il s’agit clairement d’assainir vos comptes, de revoir vos charges à la baisse et de faire votre possible avec les autorités, vos créanciers, votre partenaire bancaire voire votre employeur pour mettre en place un plan vous permettant de sortir la tête hors de l’eau. Le crédit n’est pas une solution dans ce cas et encore moins via des organismes étrangers qui n’auront peut-être pas les bons réflexes lorsqu’ils vous ‘conseilleront’.

 

Comment faire du coup ?

Vous l’aurez compris. Si les conditions sont réunies, le moyen le plus sûr, le plus justement régulé et le plus transparent est d’établir votre dossier de crédit avec un partenaire établi en Suisse ; un partenaire qui connaît la législation et qui dispose de l’expérience locale.

Si vous essuyez un refus, la bonne question est de comprendre pourquoi. D’ailleurs, une plateforme de financement sérieuse saura rapidement vous informer de la viabilité de votre dossier. Il suffit de fournir les informations justes en toute transparence. Coût pour ce service ? Rien. Vous ne prenez donc aucun risque et vous serez informé de la raison d’un refus éventuel.

Ce qu’il faut faire après ? Comme conseillé précédemment, prenez le taureau par les cornes. N’attendez pas. Faites en sorte d’être accompagné dans vos démarches de surendettement et ne creusez pas votre déficit.

 

Milenia

 Plateforme de financement basé en Suisse et jouissant d’une excellente réputation, nous saurons vous guider, sans frais, dans l’établissement de votre dossier de crédit. Responsablement, éthiquement et de façon transparente.

Il vous suffit de simuler votre demande et de remplir les conditions pour l’obtention d’un avis favorable. Si votre situation financière est saine, votre conseiller personnel saura vous proposer les meilleures conditions du marché grâce à notre réseau étendu de partenaires bancaires, tous reconnus et approuvés par la FINMA.

Votre confiance mérite une prise en charge sérieuse, sans frais, sans engagement et vouée à rendre votre vie meilleure. 

 

 

 

 

Lire la suite

Quelques informations en plus

Qui sommes-nous ?

Milenia est la référence suisse dans l’octroi de crédits. Nous traitons vos demandes rapidement et en toute simplicité.
Emprunt bancaire, crédit privé, prêt personnel..., nos conseillers répondent à vos questions de façon personnalisée, rapide et claire.
Grâce à ses partenariats avec les plus grandes banques en Suisse, Milenia propose des taux avantageux avec une réponse rapide et transparente à votre demande.
Que vous soyez un particulier avec un besoin de crédit privé ou une entreprise souhaitant obtenir un prêt pour votre PME, notre équipe saura traiter votre dossier de façon personnalisée et adaptée à votre situation.
Votre demande peut s’effectuer en ligne. Facile et rapide.

Notre approche ?

Le financement de vos projets se doit d’être une source d’apaisement. C’est pourquoi nous mettons tout en œuvre pour faciliter l’accès au crédit tout en tenant compte de votre réalité personnelle. Nos équipes disposent des accès aux bases de données telles que la ZEK ou CRIF afin de pouvoir rapidement traiter votre demande et s’assurer que vous puissiez réaliser vos projets en toute confiance et avec les meilleures conditions du marché.

Que ce soit un prêt à la consommation, un besoin urgent nécessitant une réponse en 24h, pour financer un projet immobilier, une voiture ou simplement pour profiter d’une trésorerie suffisante, nous sommes là pour vous aider à réaliser vos ambitions.

Notre conseil crédit ?

Reposez-vous sur des conseillers reconnus pour leur expertise et qui ont pour mission de vous offrir la solution la plus adaptée et la plus avantageuse. En toute transparence et en toute bienveillance.

Toujours dans le même esprit : simplicité, flexibilité, rapidité et confiance !

Exemple de calcul: emprunt de CHF 10'000. Un taux d’intérêt annuel effectif entre 3.9% et 9,95% et une durée de 12 mois engendrent des intérêts totaux entre CHF 318 et CHF 524. Durée: 6-120 mois; Taux d'intérêt annuel maximum (y compris tous les frais du crédit) 9,95%. L'octroi d’un crédit est interdit, s'il entraîne le surendettement du consommateur. (Art. 3 LCD)

Prendre un rendez-vous

Merci de remplir les champs suivant afin que l'on puisse vous contacter pour convenir d'un entretien.
Merci pour votre demande de rendez-vous. Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer. Veuillez saisir une réponse Captcha correcte.

 

Nous utilisons des cookies pour améliorer nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation. Plus d'informations ici