Les interdits bancaires sont des personnes physiques ayant émis un chèque sans provision refusé par une banque française. C’est-à-dire un chèque dépassant le montant disponible sur son compte. En Suisse les interdits bancaires n’existent pas car tout simplement, les chèques n’existent pas. 

Lorsqu’un cas comme celui-ci survient, le débiteur reçoit un avertissement de la banque lui demandant de verser la somme manquante sur son compte dans les 7 jours, pour que le chèque émis devienne valide, sous peine de devenir interdit bancaire.

 

Quelles conséquences pour un interdit bancaire :

Bien que le nom d’interdit bancaire puisse faire peur, rassurez-vous quand même, il ne concerne généralement que l’émission de chèques. Cela a toutefois des conséquences pénibles comme par exemple : 

  • Être fiché à la centrale de la banque de France
  • Le retrait de tous vos chéquiers
  • Interdiction d’émettre des chèques pour une durée maximale de 5 ans (sur tous les comptes bancaires, de n’importe quelle banque française)
  • Des frais facturés par la banque reprenne vos cartes de paiement et de crédit

 

Comment s'en sortir ? 

La meilleure solution est de payer le montant du chèque rejeté. Votre banquier aura ensuite 2 jours pour en informer la Banque de France. Cela aura pour effet de supprimer votre inscription négative au fichier central des chèques.

 

Est-il possible d’obtenir un prêt avec un interdit bancaire 

Si vous êtes détenteur d’un permis G, non. Il vous faudra d’abord modifier votre inscription auprès de la Banque de France, comme évoqué plus haut. 

Toutefois, chaque cas est unique et comprend ses particularités, c’est pourquoi nous vous proposons de nous contacter au 021 620 60 00, nos conseillers sont à votre disposition gratuitement par téléphone du lundi au jeudi de 08h00 à 18h00 et le vendredi de 08h00 à 17h00.  


Articles les plus récents

Comment un crédit existant peut-il être repris?

Vous avez un prêt privé ? Nous pouvons le reprendre, et baisser votre taux, et votre mensualité !

Lire la suite