17.10.2022
Une femme observe sur son téléphone l’inflation des prix de son crédit.

Le monde économique connaît des turbulences sévères depuis un certain temps. La crise liée au Covid, la chaîne d’approvisionnement qui reste à la peine, une guerre, des prix qui s’envolent… En quoi cela impacte vos crédits ?

 

Le combat contre l’inflation.

Il y a des logiques financières qui sont parfois difficiles à saisir ; au point qu’on peut se poser la question de l’efficacité de certaines mesures.

Une tendance qui est pourtant mondiale est celle de l’augmentation des taux d’intérêts pour combattre les prix galopants.

Les Etats-Unis furent les premiers à réagir. Suivirent d’autres pays dans le monde et l’Union Européenne. La Suisse emboîte le pas aussi.

 

La mécanique derrière une hausse des taux ?

La volonté de réduire l’accès facile aux liquidités permettant aux entreprises, ainsi qu’à nous tous, d’investir dans de nouveaux projets, dans de l’infrastructure, dans des outils ou des logiciels, dans le dernier smartphone…

L’idée centrale est d’inverser l’équilibre entre l’offre et la demande, entre les ventes et les achats afin de forcer mécaniquement une baisse des prix et refaire jouer la concurrence.

 

Est-ce que ça marche ?

En principe, oui. La vraie question concerne le délai de l’impact. Les experts s’accordent sur le fait que les effets ne seront pas immédiats.

Le résultat à l’heure actuelle ? Une hausse des prix et une hausse des intérêts, tout à la fois. Si vous ajoutez à cela les effets d’un contexte rempli d’incertitudes macro-économiques et la crise énergétique, cela donne un résultat douloureux à supporter pour Monsieur et Madame Tout-le-monde.

Heureusement, en Suisse, l’inflation est plus modérée qu’auprès de nos voisins, notamment en France. L’inflation y atteint 6% contre la moitié en Suisse.

Une variable qui impactera notre portefeuille sera cependant déterminant à savoir le coût de l’énergie durant les mois hivernaux qui approchent.

 

Les taux directeurs.

Pour mieux comprendre la question des intérêts, ce sont les banques centrales des pays qui définissent l’évolution des taux directeurs. C’est en tenant compte de ce seuil que les institutions financières se basent pour adapter leurs offres en matière de prêts, de facilités de crédits, d’emprunts hypothécaires.

Divers taux existent, dont le Saron, mais depuis peu, tous les taux directeurs sont à la hausse et le temps des taux négatifs est définitivement révolu.

La BNS indique qu’elle « contre ainsi la pression inflationniste qui s’est de nouveau accrue et en entrave la propagation à des biens et services moins touchés jusqu’ici par le renchérissement. » « Sans le tour de vis, l’inflation augmenterait davantage » précise celle-ci.

 

Les premières victimes.

Pour ce qui concerne les prêts en cours, notamment ceux souscrits il y a quelques années et qui viendront bientôt à échéance, les premières victimes risquent d’être les propriétaires. Pour la première fois depuis très longtemps, il est maintenant estimé qu’être propriétaire coûte plus cher que d’être locataire.

Le calcul est simple. Si vous payez aujourd’hui 1% d’intérêts sur un prêt hypothécaire d’un million, il est parfaitement plausible que vous devrez payer le triple si vous souscrivez à un nouveau prêt sur une nouvelle durée, même de cinq ans, en 2023.

De CHF 1 000 par mois à rembourser, vous passerez à CHF 3 000 par mois. Ça fait mal.

 

Et vos projets ?

Tout dépend des montants concernés et du type de projet. Clairement, ce n’est pas le moment idéal de souscrire à un prêt auprès de votre banque comparé à il y a deux ans, voire même un an.

Comme nous avons l’habitude de le recommander auprès de nos clients, un investissement doit être mûrement réfléchi. Votre budget se doit d’être équilibré et doit tenir compte des frais engendrés par un emprunt. Durée, taux appliqué, mensualités et trésorerie… tout doit être considéré avant de signer votre contrat.

Il est indispensable aussi de vous faire conseiller par des experts professionnels, des gens du métier qui prendront à cœur de composer un dossier de crédit sain, complet et respectueux de votre réalité. Ceci est particulièrement utile pour les ménages plus modestes qui dépendent d’un crédit pour assurer le paiement de certaines factures.

 

Et le crédit à la consommation ?

S’il y a un secteur financier qui reste stable, c’est celui du crédit privé.

Le taux maximum est défini et ne peut être rehaussé sans accord préalable des autorités concernées.

La concurrence continue à jouer son rôle de régulateur et cela profite aux personnes souhaitant, malgré tout, investir dans un projet personnel ou souhaitant simplement bénéficier d’une bouffée d’oxygène pour leur trésorerie.

Utile car non lié à une démarche qui se doit d’être précisée ou justifiée, le prêt à la consommation vous offre l’avantage de disposer fonds que vous utiliserez selon votre bon vouloir.

Utile car vous êtes en mesure de rembourser la totalité de votre crédit quand vous le décidez, sans contrainte.

Utile car vous recevez une réponse rapide en bénéficiant d’informations claires, transparentes et respectueuses de la loi sur le crédit à la consommation.

 

Milenia, à vos côtés.

Basée en Suisse, disposant d’un réseau de banques partenaires reconnues, active sur tout le territoire, bénéficiant d’une équipe d’experts dédiés au principe de qualité et référente dans les enquêtes de qualité, Milenia saura vous épauler dans vos démarches.

Aucune lourdeur administrative, un support véritablement personnalisé et un accueil ancré dans une écoute attentive de vos besoins… tels sont les engagements tenus par Milenia, acteur majeur du crédit.

 

Ce n’est pas tout.

Sa plateforme de financement vous permet de simuler votre crédit en indiquant le montant souhaité ainsi que la durée. En quelques clicks, vous disposez de tous les renseignements nécessaires et vous pouvez décider d’être contacté par votre conseiller personnel.

En conclusion, restez prévoyant tant les mois à venir risquent de bousculer vos habitudes de paiements et le montant de certaines de vos factures.

Restez prudent tant il est important d’éviter le contexte d’un surendettement.

Par contre, si les conditions le permettent, vivez pleinement vos envies et réalisez vos projets en toute liberté !

En optant pour un prêt personnel, votre financement pourra se faire rapidement, de façon confidentielle et surtout, en tenant compte de votre budget et des limites saines que tout crédit qualitatif se doit de respecter.

Le mot crise semble bien inscrit dans notre jargon journalier mais votre vie vaut la peine d’être pleinement vécue.

Dans cet esprit, Milenia est à vos côtés pour vous soutenir dans la réalisation de vos projets !

 

 

 

 



Revolut, la révolution des cartes de crédits

Arrivé tel un tsunami en 2015, Revolut est un système de cartes de paiement révolutionnaire qui fait trembler les plus grandes banques mondiales.

On vous en parle dans notre article.

Lire la suite...

Les poursuites et le crédit en Suisse

En Suisse, la loi sur le crédit à la consommation (LCC) est très stricte quant aux règles régissant les crédits et leasings. Dès lors il est généralement impossible d’obtenir un crédit lorsque l’on a plus d’une poursuite. Toutefois, il existe pleins de solutions pour palier à cela. Explications dans notre article.

Lire la suite...

Le crédit pour rentier AVS / AI

En Suisse, il est possible de faire une demande de crédit privé lorsque vous êtes au bénéfice d’une rente.

Cependant, toutes les banques n’accepteront pas votre demande. 

Étant donné que la situation est très différente d’une personne salariée, il est plus difficile d’obtenir un crédit pour les personnes au bénéfice d’une rente.

Si vous êtes au bénéfice d’une rente assurance-invalidité (AI) ou d’une rente assurance-vieillesse et survivants (AVS), le crédit vous est accessible.

Chez Milenia, nous traitons votre dossier de manière transparente et efficace tout en le mettant en avant auprès de nos partenaires de crédit.

Lire la suite...

Les assurances et le crédit

Comment être sûr de pouvoir rembourser son crédit en cas de chômage involontaire, ou d’incapacité de travail ? Il se peut que durant le remboursement de votre crédit vous perdiez votre situation financière pour diverses raisons allant du simple licenciement, à un arrêt forcé dû à un accident ou une maladie.

Pour garantir de pouvoir assurer ses mensualités en cas d’incapacité de travail, il existe plusieurs options. La PPI (payment protection insurance) et l’APG (assurance perte de gain). Nous allons revenir en détail sur ces deux options dans notre article, mais aussi sur les différentes possibilités d'assurances inclues ou non dans le crédit privé.

Lire la suite...

Le processus de demande de crédit chez Milenia

Lorsque l’on se lance dans un projet de demande de financement, il est important de ne pas se précipiter. Un dossier pour une demande de crédit nécessite d'être bien préparé. Afin d’obtenir une réponse positive, il doit non seulement être complet, mais également correctement présenté. 

Pas évident quand on ne connaît pas tous les rouages du système. C’est pourquoi il est utile de se faire conseiller dans cette démarche.

En voici les cinq étapes:

Lire la suite...

Articles les plus récents

Bienvenu sur notre blog

Vous voulez tout savoir sur le crédit privé, sur la gestion de votre budget, mais aussi sur vos données privées, vos inscriptions de poursuites ? Notre blog est en ligne !

Lire la suite...