07.06.2022
Une femme dans un bureau scanne le QR code de l’une de ses factures.

Réfractaire au changement ? Accrochez-vous car le paiement par QR va bousculer votre routine. Pour le mieux !

 

Commençons par y voir plus clair

C’est quoi un BVR et c’est quoi au juste un code QR ?

Un BVR est un bulletin de versement avec numéro de référence ; ce fameux bulletin orange que nous connaissons tous depuis tant d’années.

Vous savez, le document dans lequel vous devez introduire un numéro de référence qui est long comme le bras et que vous relisez quatre fois avant de valider un paiement. C’est ça le BVR.

Le QR ? C’est un genre de code barre bizarre en 2D. Plutôt que d’avoir des lignes verticales comme les codes de vos articles au supermarché, c’est un ensemble de carrés noirs sur un fond blanc. Traduit de l’anglais, il s’agit d’un code à réponse rapide. Bref, vous scannez, vous payez.

Ceci-dit, ce type de code peut aussi être utilisé, lorsque scanné avec un smartphone ou autre lecteur, pour vous renvoyer vers un site web, à un contenu digital, à déclencher un appel téléphonique ou à ajouter un contact à votre liste sur votre appareil. C’est en quelque sorte un tremplin digital.

 

Qu’est-ce qui change et quand ?

En Suisse, depuis 2020, une transition est en marche. Les organismes bancaires basculent vers une utilisation plus étendue des codes QR lors de l’envoi de leurs factures. Il est encore possible de faire un simple versement ou d’utiliser un bulletin de paiement mais cela va bientôt changer. Dès le 1er octobre de cette année, il ne sera possible de payer vos factures qu’en scannant le code QR indiqué. Il en va de même pour les entreprises ou indépendants qui fournissent des factures. Celles-ci devront obligatoirement inclure le fameux code carré.

À noter que les bulletins rouges sont aussi concernés. Ces BV disparaîtront également.

 

 Pourquoi ce changement ?

Tout simplement, pour éviter des erreurs de saisies lors des paiements. Chaque banque dispose d’un département dédié à la recherche de transactions. Ces recherches proviennent de demandes de créditeurs ou débiteurs lorsqu’ils constatent qu’un montant transféré a été versé auprès d’un mauvais bénéficiaire. Faute à pas de chance ?

Il se peut qu’il s’agisse d’une démarche frauduleuse mais très souvent cela concerne un chiffre erroné dans le numéro de référence indiqué. Ce numéro est lié à une facture et non aux coordonnées du destinataire de la dite facture, coordonnées qui peuvent très bien être correctement introduites.

Avec le code QR, il suffit de le scanner. En principe, aucune erreur n’est possible.

Un bénéfice secondaire est bien entendu le gain de temps. Plus besoin de faire des copier- coller d’un fichier PDF ou de taper une référence manuellement.

Mais que se passe-t-il si je reçois une facture de l’étranger sans code QR ?

Soyez rassuré. Une option de paiement classique via un versement par compte IBAN sera toujours accessible dès lors que le compte est à l’étranger.

 

Est-ce sûr ?

Comme pour tout ce qui touche de près ou de loin à la technologie et aux paiements, la prudence est de rigueur.

Imaginez scanner un code QR sur un coin de table au restaurant. Ça doit bien vous rappeler des souvenirs n’est pas ? Ou lorsque vous scannez un code QR sur une affiche dans la rue pour acheter des billets d’un concert.

Dans ces cas, impossible de savoir si le code QR est bienveillant ou malveillant dans son intention. Transfert non voulu vers un site web, dépôt d’un logiciel espion, rajout d’un contact inconnu à votre liste, appel automatique vers un tiers… un code scanné enclenche automatiquement une action. Il vous faudra souvent confirmer l’action en question mais cela reste malgré tout un résultat détourné de votre intention de départ. 

La consigne, pour limiter les risques, est simple : vous ne scannez que les codes QR dont vous avez l’absolue certitude de l’origine. Vérifiez que la facture reçue est émise par le bon bénéficiaire, demandez à votre serveur au restaurant de valider l’authenticité du code à votre table, vérifiez bien l’origine du mail reçu comprenant un code QR pour paiement…

 

Que dois-je faire pour payer en utilisant un code QR ?

En principe, votre smartphone vous permet de lire la plupart des codes QR. Vous pouvez aussi décider de télécharger des applications permettant d’installer ce type de lecture sur votre téléphone. Ces applications sont offertes ou peu onéreuses. Le service e-banking de votre banque intègre également des outils au service de la reconnaissance d’un code QR.

Vous souhaitez générer des factures avec code QR ? Votre banque saura vous aider. Leur application e-banking inclut la possibilité de générer des codes à intégrer sur vos factures.

En cas de doute, renseignez-vous auprès de votre conseiller ou visitez le site web de votre organisme financier.

 

Et mon crédit dans tout ça ?

Rien de révolutionnaire si ce n’est l’abandon des bulletins BVR dès le 1er octobre. À partir de cette date, vous recevrez de nouveaux bulletins avec code QR de la part de la banque prêteuse.

Comme toujours, vérifiez l’authenticité du bénéficiaire et scannez le code QR. Toutes les données liées à votre paiement y sont incluses : montant, devise, référence du paiement, échéance etc…

 

Et Milenia ?

Nous restons à votre disposition. Toujours et encore.

Comme plateforme de financement, nous vous soutenons dans vos démarches afin de bénéficier d’une solution sur mesure et d’un taux d’emprunt compétitif.

Nous vous aidons à établir votre dossier, à négocier le taux applicable, à étudier votre budget afin de vous proposer une formule réellement personnalisée… Nous obtenons ensuite l’accord pour votre crédit personnel auprès de l’un de nos partenaires bancaires.

Ce sont ces partenaires qui établissent le contrat de prêt et qui envoient les factures relatives aux mensualités de remboursement. Sur ces factures figurent ou figureront bientôt le fameux code QR.

La technologie évolue mais une constante reste au sein de Milenia ; notre engagement total à rendre votre vie meilleure. Une volonté affichée d’offrir un service à la hauteur de vos attentes. Une promesse de vous conseiller en toute transparence, en toute confidentialité et dans les règles de l’art.

En attendant le prochain changement, le prochain code, nous resterons à vos côtés afin de réaliser vos projets aux meilleures conditions du marché.

Pas besoin d’un QR pour vous le prouver ; il suffit de visiter notre plateforme ou de nous appeler directement. On se charge du reste.

 

 

 

 



Contracter un crédit. Quand, pourquoi, comment ?

Quel que soit votre projet, un prêt personnel peut être la solution. Parfois mal perçue, cette forme de financement est pourtant rapide, sûre et flexible.

 

Quand ?

Lorsque vous contractez un crédit, le nécessaire est fait lors de la préparation de votre dossier pour s’assurer de votre solvabilité.

Le secteur du crédit est fortement régulé. Les conditions d’acceptations de votre demande s’appuient notamment sur un degré élevé de confiance dans votre capacité à rembourser le montant emprunté dans les délais accordés et aux conditions contractualisées.

Quand pouvez-vous donc souscrire à un crédit ?  

À tout moment dès lors que vous êtes majeur et à condition de disposer d’une situation financière suffisamment saine pour vous engager sur un prêt.

À cela se rajoute l’obligation de disposer de revenus bien entendu et de travailler en Suisse. Si vous êtes mariés, les informations relatives à votre conjoint seront également rassemblées et prises en considération.

Devez-vous attendre longtemps avant d’avoir une réponse ?

Non, le processus d’établissement des pièces justificatives est rapide et la réponse est fournie dans la foulée vous permettant de signer le contrat de crédit et de percevoir les fonds sur votre compte bancaire.

 

Pour quoi ?

Pour tout projet personnel qui nécessite un soutien financier. Ce soutien peut compenser un manque de trésorerie ou vous permettre de ne pas puiser dans vos réserves en bénéficiant d’une solution de remboursement étalée dans la durée.

Pour tout projet ?

Oui, pour tout projet. Le crédit offre l’avantage de ne pas être dédié à un investissement qui doit être justifié par le biais d’un contrat, de factures ou d’un projet. En clair, vous êtes libre d’utiliser la somme avancée comme bon vous semble, selon les besoins identifiés.

Pour un projet lié à mon entreprise ?

Aussi. Les particuliers comme les indépendants ou chefs d’entreprises peuvent souscrire à un prêt personnel ou un prêt entreprise sans contrainte pour l’un ou pour l’autre ; hormis l’étude de votre dossier comme expliqué précédemment.

Donc si je veux peindre ma maison en jaune fluo ou acheter un crocodile, je peux ?

En principe, oui. Nous vous conseillons cependant de revoir la couleur pour ne pas fâcher vos voisins et de vérifier avec les autorités sanitaires si vous avez le droit d’importer un croco.

Listons quelques exemples concrets des cas de figures les plus souvent rencontrés :

  • Achat de véhicule. L’acheteur préfère opter pour un crédit plutôt qu’un leasing.
  • Projet immobilier. Un couple souhaite rénover l’appartement et refaire la cuisine.
  • Financement d’études. L’étudiant doit financer son inscription à l’école de son choix et manque de trésorerie car il ne dispose pas de revenus. Ses parents peuvent faire le nécessaire.
  • Financement de mariage. Les futurs mariés veulent la cérémonie et la fête de leur rêve. C’est un moment magique qu’ils souhaitent inoubliable.
  • Pour simplement faire face à des charges inattendues. Une facture imprévue, une réparation non budgétée, des impôts sous-évalués… nombreux sont les exemples de mauvaises surprises. Parfois, on a juste besoin d’un coup de pouce.

Pour les PME, il s’agit essentiellement d’une compensation de trésorerie manquante ou d’un complément au budget d’investissement permettant de moderniser un outil de travail.

 

Comment ?

Rien de plus simple.

Il vous suffit de simuler votre prêt personnel sur une plateforme de financement telle que celle proposée par Milenia. Vous y aurez la possibilité de :

  • Simuler votre crédit en introduisant le montant souhaité ainsi que la durée. Le meilleur taux disponible sera proposé menant à un calcul de vos mensualités.
  • Prendre connaissance des mesures administratives à entreprendre. Elles ne sont pas lourdes mais nécessaires au bon établissement de votre dossier.
  • Parcourir les articles en lien avec le crédit ; articles qui couvrent une variété de sujets tels que les possibilités de refinancement ou de rachat de votre crédit, les partenaires bancaires qui prêtent l’argent, la protection de vos données personnelles, les taux appliqués, le crédit comparé au leasing etc…
  • Découvrir les nombreux témoignages de clients ayant pu faire appel aux services proposés par Milenia.

Vous informer sur l’offre en assurance chômage qui permet de compenser la perte de revenus pour cause de perte d’emploi ; compensation qui favoriserait votre capacité de remboursement à l’égard de vos obligations financières.

 

Qui ?

En effet, après avoir décidé du quand, du pour quoi et avoir compris le comment, encore faut-il faire un choix à l’égard de votre partenaire financier.

Le qui est donc une question cruciale tant la confiance et la transparence jouent un rôle primordial dans le niveau de qualité du service qui vous est rendu. Après tout, il s’agit bel et bien d’un engagement financier de votre part qui mérite une pleine attention de votre interlocuteur ainsi que de conseils avisés et bienveillants.

Le meilleur choix est celui de la proximité et de l’expérience. Savoir compter sur une expertise « Made in Switzerland » et pouvoir s’appuyer sur un savoir-faire qui a fait ses preuves dans la durée.

Milenia offre ceci. Plateforme de financement située près de Lausanne et disposant d’une équipe dédiée à la réalisation de vos projets, l’entreprise jouit d’une excellente réputation dans le secteur du prêt à la consommation. Cela se traduit par une croissance continue de ses activités et par le niveau de satisfaction de ses clients qui en témoignent sur Proven Expert.

Pas encore convaincu ? Il n’y a pas de mal. Comparer des offres est sain et nous vous y encourageons. Attention cependant à ne pas ouvrir des dossiers à plusieurs endroits à la fois ; ce n’est pas bien vu par les banques qui ont accès aux bases de données comme la ZEK. Celles-ci enregistrent les demandes de crédits. Trop de demandes diminuent vos chances d’acceptation.

Méfiez-vous aussi des prestataires qui exigent un paiement pour couvrir des frais administratifs ou qui ne disposent pas d’un réseau étendu de partenaires bancaires.

Sachez que vous n’êtes en rien obligé de prévoir des avances sur frais et que la totalité de la démarche concernant votre demande de crédit se doit d’être entièrement gratuite. Les plateformes sont rémunérées par la banque prêteuse donc ne tombez pas dans le panneau.

Au final, votre souhait de souscrire à un crédit a pour but de vous faciliter la vie et non de la compliquer. Ne prenez donc aucun risque inutile et optez pour un service ancré dans la transparence et les bonnes pratiques sectorielles. Si vous avez une question, il suffit de contacter votre conseiller personnel au sein de Milenia ; soit en passant par la plateforme ou en appelant directement.

Votre conseiller saura vous poser les questions pertinentes et vous conseiller clairement, dans votre langue maternelle et en gardant vos intérêts à l’esprit.

 

 

 

 

Lire la suite...

Les poursuites et le crédit en Suisse

En Suisse, la loi sur le crédit à la consommation (LCC) est très stricte quant aux règles régissant les crédits et leasings. Dès lors il est généralement impossible d’obtenir un crédit lorsque l’on a plus d’une poursuite. Toutefois, il existe pleins de solutions pour palier à cela. Explications dans notre article.

Lire la suite...

Le crédit pour rentier AVS / AI

En Suisse, il est possible de faire une demande de crédit privé lorsque vous êtes au bénéfice d’une rente.

Cependant, toutes les banques n’accepteront pas votre demande. 

Étant donné que la situation est très différente d’une personne salariée, il est plus difficile d’obtenir un crédit pour les personnes au bénéfice d’une rente.

Si vous êtes au bénéfice d’une rente assurance-invalidité (AI) ou d’une rente assurance-vieillesse et survivants (AVS), le crédit vous est accessible.

Chez Milenia, nous traitons votre dossier de manière transparente et efficace tout en le mettant en avant auprès de nos partenaires de crédit.

Lire la suite...

Les assurances et le crédit

Comment être sûr de pouvoir rembourser son crédit en cas de chômage involontaire, ou d’incapacité de travail ? Il se peut que durant le remboursement de votre crédit vous perdiez votre situation financière pour diverses raisons allant du simple licenciement, à un arrêt forcé dû à un accident ou une maladie.

Pour garantir de pouvoir assurer ses mensualités en cas d’incapacité de travail, il existe plusieurs options. La PPI (payment protection insurance) et l’APG (assurance perte de gain). Nous allons revenir en détail sur ces deux options dans notre article, mais aussi sur les différentes possibilités d'assurances inclues ou non dans le crédit privé.

Lire la suite...

Le processus de demande de crédit chez Milenia

Lorsque l’on se lance dans un projet de demande de financement, il est important de ne pas se précipiter. Un dossier pour une demande de crédit nécessite d'être bien préparé. Afin d’obtenir une réponse positive, il doit non seulement être complet, mais également correctement présenté. 

Pas évident quand on ne connaît pas tous les rouages du système. C’est pourquoi il est utile de se faire conseiller dans cette démarche.

En voici les cinq étapes:

Lire la suite...

Articles les plus récents

Bienvenu sur notre blog

Vous voulez tout savoir sur le crédit privé, sur la gestion de votre budget, mais aussi sur vos données privées, vos inscriptions de poursuites ? Notre blog est en ligne !

Lire la suite...