07.02.2022
Illustration d’un ordinateur avec un cadenas pour la protection des données chez Milenia.

Une nouvelle loi entrera en vigueur courant 2022. Elle vise à protéger davantage vos données sensibles. On vous explique ce qui va changer.

 

La nLPD. Euh...quoi ?

La Loi sur la Protection des Données et en l’occurrence, la nouvelle loi. D’où le ‘n’ minuscule.

Il s’agit de la réglementation appliquée servant à protéger ce que l’on appelle la personnalité et les droits fondamentaux des personnes physiques (vous et moi) en Suisse. Quels droits ? Ceux relatifs à nos données personnelles qui sont traitées par des sociétés privées ou l’État.

Notre adresse, notre âge, notre salaire, nos assurances, notre état civil, notre appartenance religieuse ou non, notre genre etc…

 

Pourquoi une nouvelle loi ?

Bonne question ! C’est tout simple. La loi appliquée aujourd’hui date de 1992. En trente ans, inutile de préciser que la technologie a quelque peu évoluée. Prenons l’exemple du secteur bancaire. Vous souhaitiez obtenir un crédit ? Il vous fallait vous déplacer en agence bancaire, remplir des formulaires papier, envoyer des compléments par la poste et repasser à l’agence pour signer.

Aujourd’hui, vous pouvez simuler votre prêt en ligne, fournir vos pièces de dossier via votre smartphone, signer électroniquement et recevoir vos fonds dans la foulée.

L’ensemble de vos informations passe donc via les ondes wifi, le câble Ethernet et transite ensuite sur des serveurs informatiques. Vos données sont pour ainsi dire digitales et doivent donc être protégées en conséquence.

 

En quoi suis-je concerné ?

Nous parlions d’un emprunt mais si vous faites des achats sur Zalando, si vous utilisez Facebook, WhatsApp (c’est aussi Facebook derrière), Instagram… comme réseaux sociaux, si vous faites des démarches administratives en ligne et si vous avez la fonction géolocalisation allumée sur votre téléphone… vous êtes concerné.

Tout, absolument tout, peut être utilisé à des fins marketing, pour établir des statistiques, pour définir votre profil de consommateur.

 

Le profilage. Ça sonne comme une mauvaise série B.

On pourrait aussi parler de téléréalité. Chaque achat, chaque geste, chaque avis, chaque 'like'… est stocké et analysé. Votre base de données sert à déterminer votre profil. Vous recevez ainsi les offres adaptées à votre historique de recherche web, des propositions qui correspondent à vos achats récents, des voyages pour des destinations ‘likées’ et ainsi de suite.

C’est parfois utile, souvent déconcertant et le résultat de votre profilage. Vos données sont ainsi marchandées par les acteurs de la technologie, sans que vous vous en rendiez compte.

 

Qui doit faire quoi ?

Toutes les entreprises en Suisse devront se mettre en conformité avec la nouvelle loi. Petite ou grande, chaque société devra prendre les mesures nécessaires pour respecter les articles qui détaillent la législation. De la PME à la multinationale.

Le but : soutenir les efforts de la collectivité pour diminuer les attaques des cybers criminels ; attaques malheureusement de plus en plus fréquentes.

 

Et faire quoi au juste ?

Déjà, prendre connaissances des nouvelles règles. Celles-ci dépassent même souvent les règles RGPD mises en place par l’Union Européenne. Cette loi sert de référence mondiale et d’exemple pour nombre d’états à travers le monde. La nLPD dépasse parfois le niveau d’exigence établi par la RGPD.

 

Et mes droits ?

 

Vous avez le droit d’être informé sur les mesures prises pour protéger vos données. Vous avez le droit à la transmission de vos données. Vous avez aussi le droit de demander à ce que vos données ne soient pas utilisées dans le cadre d’une décision automatisée. Il est entendu par décision automatisée, l’absence d’un humain dans le processus de prise de décision. Imaginons le cas de figure d’une demande d’assurance demande avec comme seul décideur un algorithme jugeant de votre capacité financière ou de votre état de santé. Cela manque de relief, d’une capacité de jugement nécessitant de la finesse, cela manque tout simplement d’humanité.

 

L’humain !

Et oui, bien que nous soyons tous entourés de solutions informatiques, d’outils technologiques et d’algorithmes, nous nous sentons plus en confiance quand nous partageons avec un humain. Savoir faire preuve de compréhension, d’empathie et partager des émotions se fait entre personnes et non avec un écran ou une machine.

 

Chez Milenia, nous sommes à la pointe de la technologie mais l’humain reste central. Vous aurez le loisir de disposer d’un expert dédié qui saura vous offrir un service réellement personnalisé. Non seulement vos données personnelles seront confidentielles, traitées dans le respect de la loi (même celle avec un ‘n’ minuscule) mais vous aurez à faire à un conseiller qui sera à votre écoute et qui s’attèlera à rendre votre projet une réalité.

Des gens au service des gens. Ce n’est pas pour rien que cette phrase nous motive au jour le jour.

 

 

 



Coronavirus: Les conséquences économiques

L' épidémie de coronavirus continue de progresser en suisse, et partout dans le monde. En plus des problèmes de santé et de sécurité qu'il engendre, le virus a également d'importantes répercussions économiques. On fait le point dans notre article

Lire la suite...

Revolut, la révolution des cartes de crédits

Arrivé tel un tsunami en 2015, Revolut est un système de cartes de paiement révolutionnaire qui fait trembler les plus grandes banques mondiales.

On vous en parle dans notre article.

Lire la suite...

Les poursuites et le crédit en Suisse

En Suisse, la loi sur le crédit à la consommation (LCC) est très stricte quant aux règles régissant les crédits et leasings. Dès lors il est généralement impossible d’obtenir un crédit lorsque l’on a plus d’une poursuite. Toutefois, il existe pleins de solutions pour palier à cela. Explications dans notre article.

Lire la suite...

Le crédit pour rentier AVS / AI

En Suisse, il est possible de faire une demande de crédit privé lorsque vous êtes au bénéfice d’une rente.

Cependant, toutes les banques n’accepteront pas votre demande. 

Étant donné que la situation est très différente d’une personne salariée, il est plus difficile d’obtenir un crédit pour les personnes au bénéfice d’une rente.

Si vous êtes au bénéfice d’une rente assurance-invalidité (AI) ou d’une rente assurance-vieillesse et survivants (AVS), le crédit vous est accessible.

Chez Milenia, nous traitons votre dossier de manière transparente et efficace tout en le mettant en avant auprès de nos partenaires de crédit.

Lire la suite...

Le processus de demande de crédit chez Milenia

Lorsque l’on se lance dans un projet de demande de financement, il est important de ne pas se précipiter. Un dossier pour une demande de crédit nécessite d'être bien préparé. Afin d’obtenir une réponse positive, il doit non seulement être complet, mais également correctement présenté. 

Pas évident quand on ne connaît pas tous les rouages du système. C’est pourquoi il est utile de se faire conseiller dans cette démarche.

En voici les cinq étapes:

Lire la suite...

Articles les plus récents

Bienvenu sur notre blog

Vous voulez tout savoir sur le crédit privé, sur la gestion de votre budget, mais aussi sur vos données privées, vos inscriptions de poursuites ? Notre blog est en ligne !

Lire la suite...