16.11.2021
Une femme paie un article avec sa carte de crédit sur son téléphone

Lancées en réponse à l’impact du Coronavirus sur les gestes d’achats en ligne, les cartes de débit furent rapidement critiquées pour les taux appliqués auprès des commerçants proposant cette solution de paiement à leurs clients. Un accord avec les fournisseurs fut récemment trouvé.

 

Un petit retour en arrière. 

Un beau jour, on réalise qu’un virus appelé Covid-19 va durablement impacter nos vies. S’en suit le début d’une pandémie qui mènera à des mesures de distanciations sociales et de confinements.

Le télétravail devient recommandé voire obligatoire. Nous nous retrouvons chez soi et nos actes d’achats évoluent rapidement vers des actes d’achats effectués en ligne.

Seul hic pour ceux ne disposant pas de carte de crédit, il est impossible de réaliser ces achats. Cela péjore par la même occasion le chiffre d’affaires des commerçants, tant dans les points de ventes physiques que sur les plateformes de ventes en ligne.

La réaction des acteurs des cartes de crédit ? 

Visa et Mastercard réagissent et identifient une opportunité commerciale en lançant de nouvelles cartes de débit.

La différence entre les diverses cartes est expliquée par Worldline :

Cartes de débit
Les cartes de débit se caractérisent par le retrait immédiat du montant du compte bancaire (pay now).

Cartes de crédit
La caractéristique essentielle d'une carte de crédit est que le montant est retiré du compte bancaire ultérieurement. Le montant de l'achat n'est pas débité directement du compte bancaire, c'est d'abord la banque qui paie. Le montant total de tous les paiements effectués avec la carte de crédit est débité mensuellement (pay later). Les cartes de crédit comprennent souvent une assurance voyage.

Cartes prépayées
Une carte prépayée est rechargée avec une somme d'argent avant son utilisation et est ensuite utilisée pour le paiement jusqu'à épuisement de cette somme. Le processus peut bien sûr être répété aussi souvent que vous le souhaitez.

 

Les promesses

Une sécurisation accrue pour les commerçants et les utilisateurs. Un moyen de paiement accepté à l’international. Une solution permettant de réaliser des achats en ligne et sur place. Enfin, le fait de pouvoir associer ces cartes à des applications telles que Google Pay, Samsung Pay ou Apple Pay.

 

Avantages aussi pour le commerçant ?

Oui, mais…

Le fait de proposer un moyen de paiement complémentaire offre un avantage indéniable. Mais à quel prix ?

Lors du lancement des cartes, 10 centimes furent prélevés ainsi qu’un taux du montant d’achat. 0.49% pour Mastercard et 0.96% pour Visa. Cela semble peu mais les frais pouvaient rapidement grimper en fonction du total dépensé. 

 

Tous à la même enseigne ?

Pas vraiment. Les grands acteurs du commerce tels que Coop et Migros sont en position de négocier les taux appliqués.

Ce n’est bien entendu pas le cas du petit commerçant disposant d’un seul point de vente. Or, c’est ce dernier qui a le moins de marge de manœuvre lorsqu’il s’agit de sa trésorerie.

 

Le retour de manivelle.

Il ne fallait pas longtemps pour que des voix s’élèvent. D’abord, les petits commerçants et ensuite les politiques. La conseillère nationale Jacqueline de Quattro fut notamment celle qui interpella le Conseil fédéral jugeant la communication des émetteurs des cartes de débit en décalage avec la réalité. Le fait d’avoir mal informé les utilisateurs fut notamment critiqué.

 

Le Conseil fédéral s’en mêle.

Le Conseil fédéral pris donc la décision de demander l’intervention de l’office de surveillance des prix. Véritable institution en la matière, de précédentes actions menées ont, par son biais, permis d’épargner des centaines de millions de francs aux Suisses.

 

Monsieur Prix négocie.

Grâce à une négociation avec les principaux acteurs, un accord à l’amiable fut trouvé afin de réduire les taux concernés et ainsi alléger le coût pour le commerçant, voire pour le client, ce-dernier n’étant donc pas victime d’une hausse des prix proportionnelle.

 

Achats et projets

Comme acteur incontournable dans le secteur du crédit, la plateforme de financement Milenia tient à cœur d’informer sur tous les sujets pouvant impacter votre pouvoir d’achat. Cartes de crédit, cartes de débit, emprunts, prêts personnels, conditions bancaires…tout ce que vous devez savoir pour prendre les meilleures décisions afin que vos achats et vos projets se réalisent dans le respect de vos moyens et de votre budget.

Son équipe de conseillers saura aussi vous guider dans vos démarches lors d’une demande de crédit. Nous vous donnons rendez-vous sur notre plateforme afin que vous puissiez simuler votre montant, la durée et le meilleur taux applicable. 

En toute confiance, simplement et rapidement.

 

En parlant de carte de crédit.

Une carte de crédit offerte à des conditions avantageuses ? 

C’est possible grâce au partenariat entre Milenia et Bonus Card. Les avantages proposés sont nombreux : réductions auprès des plus grandes marques en Suisse, un programme de bonus échangeables dans les commerces, des offres promotionnelles, des réductions jusqu’à 25% pour vos nuitées à l’hôtel ou lors d’une location de véhicule… Se rajoutent à cela la protection juridique, assurance voyage, annulation de réservations, secours, assurance livraison marchandise etc… 

Ce n’est pas assez ? Grâce à l’accord avec Milenia, vous bénéficiez d’un crédit offert de 40 CHF et vous ne payez rien pour votre première année de cotisation.

Convaincus ? Contactez-nous afin de profiter de cette offre. Vous n’êtes pas encore client Milenia ? Aucun souci, c’est cadeau tout de même !

On essaie ?

 

 

 



Coronavirus: Les conséquences économiques

L' épidémie de coronavirus continue de progresser en suisse, et partout dans le monde. En plus des problèmes de santé et de sécurité qu'il engendre, le virus a également d'importantes répercussions économiques. On fait le point dans notre article

Lire la suite

Revolut, la révolution des cartes de crédits

Arrivé tel un tsunami en 2015, Revolut est un système de cartes de paiement révolutionnaire qui fait trembler les plus grandes banques mondiales.

On vous en parle dans notre article.

Lire la suite

Les poursuites et le crédit en Suisse

En Suisse, la loi sur le crédit à la consommation (LCC) est très stricte quant aux règles régissant les crédits et leasings. Dès lors il est généralement impossible d’obtenir un crédit lorsque l’on a plus d’une poursuite. Toutefois, il existe pleins de solutions pour palier à cela. Explications dans notre article.

Lire la suite

Le crédit pour rentier AVS / AI

En Suisse, il est possible de faire une demande de crédit privé lorsque vous êtes au bénéfice d’une rente.

Cependant, toutes les banques n’accepteront pas votre demande. 

Étant donné que la situation est très différente d’une personne salariée, il est plus difficile d’obtenir un crédit pour les personnes au bénéfice d’une rente.

Si vous êtes au bénéfice d’une rente assurance-invalidité (AI) ou d’une rente assurance-vieillesse et survivants (AVS), le crédit vous est accessible.

Chez Milenia, nous traitons votre dossier de manière transparente et efficace tout en le mettant en avant auprès de nos partenaires de crédit.

Lire la suite

Le processus de demande de crédit chez Milenia

Lorsque l’on se lance dans un projet de demande de financement, il est important de ne pas se précipiter. Un dossier pour une demande de crédit nécessite d'être bien préparé. Afin d’obtenir une réponse positive, il doit non seulement être complet, mais également correctement présenté. 

Pas évident quand on ne connaît pas tous les rouages du système. C’est pourquoi il est utile de se faire conseiller dans cette démarche.

En voici les cinq étapes:

Lire la suite

Articles les plus récents

Bienvenu sur notre blog

Vous voulez tout savoir sur le crédit privé, sur la gestion de votre budget, mais aussi sur vos données privées, vos inscriptions de poursuites ? Notre blog est en ligne !

Lire la suite