19.09.2021
Graphique illustrant une baisse des finances publiques du au Coronavirus.

Le Covid-19 a indéniablement impacté les finances publiques. À quelle hauteur, quelles en sont les conséquences et comment retrouver l’équilibre budgétaire ?

 

Les comptes de la Confédération avant la pandémie.

Les effets économiques des confinements et autres mesures sanitaires prises furent rudes pour les populations des pays concernés. Les états, dans leur vaste majorité, ont rapidement activé des plans de soutiens pour venir en aide aux entreprises.

Il fallait à tout prix éviter le cumul d’une crise hospitalière et d’une crise économique. 

Et en Suisse ? 

Les politiques budgétaires d’un état sont souvent sources de débats intenses. Pour ou contre, la dynamique antérieur servant à freiner l’endettement de la Suisse a permis aux autorités de disposer des fonds nécessaires afin d’injecter les ressources requises pour endiguer les effets financiers sur les sociétés et la population.

 

Quel impact sur les finances du pays ?

En un mot : massif. Les chiffres donnent le tournis. Les analystes estiment les dépenses à 30 milliards de francs. Certains prédisent moins sachant que les mesures d’assouplissements récentes soutiennent l’économie ; d’autres prédisent plus tant l’incertitude règne autour du variant Delta et ses effets potentiels sur une recrudescence des cas et le retour de mesures restrictives.

Aujourd’hui, selon une étude récente menée par PWC, les cantons subissent un recul de 23% de recettes fiscales ; les villes, un recul de 17%. Ceci, comparé à 2020.

Cela aura un effet sur la dette avec une augmentation de celle-ci de l’ordre de 36% pour les cantons et de 72% pour les villes à l’horizon 2023. 

 

Quelle répartition des aides ?

Nous faisions référence à 30 milliards mais en réalité les dépenses cumulées atteindront plus du double sachant qu’une grosse part des aides ont pris la forme de prêts auprès des entreprises. Ces prêts sont en principe remboursables. C’est en tout cas sur un remboursement effectif d’une vaste majorité des prêts que la Confédération compte.

Vient ensuite le soutien aux entreprises par le biais de la mesure RHT (réduction de l’horaire de travail). Cette aide a notamment permis à des milliers de travailleurs de ne pas subir de plein fouet les mesures correctives de gestion des coûts face à la baisse du chiffre d’affaires de leurs employeurs. Le budget accordé pour ce soutien est de 26 milliards de francs.

Après, les APG (allocation pour perte de gain). 3 milliards de francs.

Enfin, un regroupement de charges variées comprenant la santé, les aides à la culture, les aides aux acteurs du transport etc…

 

Impact sur les ménages ?

Moralement, bien entendu. Et le moral impacte l’économie. Pour d’autres, des effets bien plus graves avec la perte d’un proche.

Économiquement cependant, le coup fut moins rude que prévu. La baisse des recettes fiscales en est le témoin avec une réduction de moins de 2% prévus pour les autorités. Le taux du chômage n’a pas explosé non plus comme redouté.

Les mesures d’aides ont atteint leur objectif à savoir protéger les entreprises et par leur entremise, les travailleurs.

 

Vers une hausse des impôts ?

Cela ne semble pas être à l’ordre du jour. Du moins, cela n’est pas ouvertement défendu par les politiques du pays. S’agit-il d’un calcul en communication permettant d’attendre un moment plus propice pour des annonces impopulaires ? S’agit-il d’une véritable conviction qu’il ne faille pas scier la branche sur laquelle nous sommes assis ? C’est trop tôt pour le dire.

À ce jour, la solution d’une hausse relative de l’endettement avec un amortissement sur la durée semble rassembler la majorité des suffrages. Tout dépend bien entendu de comment la rentrée se déroulera. Les projections actuelles sont rassurantes mais la Suisse ne vit pas dans une bulle. Plus qu’une stabilisation des cas sur le long terme au niveau local, les tendances dans nos pays voisins sont à suivre de près également.

 

Et vous ? Et vos projets ?

Le vieil adage tient toujours : ‘La vie continue’. Nos projets s’accomplissent, nos rêves se réalisent et parfois nous avons besoin d’un coup de pouce.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un conseiller Milenia pour votre demande de prêt. Un crédit responsable et attractif pourra certainement vous être proposé. À la hauteur de vos moyens, rapidement, simplement et en toute confiance.

Vous voulez avoir une idée de ce qui est possible ? Pas de soucis, rendez-vous sur notre site web pour réaliser votre simulation personnelle. 

D’ici-là, prenez bien soin de vous-même et de vos proches. Et croisons les doigts pour des jours meilleurs dès la rentrée !

 

 



Coronavirus: Les conséquences économiques

L' épidémie de coronavirus continue de progresser en suisse, et partout dans le monde. En plus des problèmes de santé et de sécurité qu'il engendre, le virus a également d'importantes répercussions économiques. On fait le point dans notre article

Lire la suite...

Revolut, la révolution des cartes de crédits

Arrivé tel un tsunami en 2015, Revolut est un système de cartes de paiement révolutionnaire qui fait trembler les plus grandes banques mondiales.

On vous en parle dans notre article.

Lire la suite...

Les poursuites et le crédit en Suisse

En Suisse, la loi sur le crédit à la consommation (LCC) est très stricte quant aux règles régissant les crédits et leasings. Dès lors il est généralement impossible d’obtenir un crédit lorsque l’on a plus d’une poursuite. Toutefois, il existe pleins de solutions pour palier à cela. Explications dans notre article.

Lire la suite...

Le crédit pour rentier AVS / AI

En Suisse, il est possible de faire une demande de crédit privé lorsque vous êtes au bénéfice d’une rente.

Cependant, toutes les banques n’accepteront pas votre demande. 

Étant donné que la situation est très différente d’une personne salariée, il est plus difficile d’obtenir un crédit pour les personnes au bénéfice d’une rente.

Si vous êtes au bénéfice d’une rente assurance-invalidité (AI) ou d’une rente assurance-vieillesse et survivants (AVS), le crédit vous est accessible.

Chez Milenia, nous traitons votre dossier de manière transparente et efficace tout en le mettant en avant auprès de nos partenaires de crédit.

Lire la suite...

Le processus de demande de crédit chez Milenia

Lorsque l’on se lance dans un projet de demande de financement, il est important de ne pas se précipiter. Un dossier pour une demande de crédit nécessite d'être bien préparé. Afin d’obtenir une réponse positive, il doit non seulement être complet, mais également correctement présenté. 

Pas évident quand on ne connaît pas tous les rouages du système. C’est pourquoi il est utile de se faire conseiller dans cette démarche.

En voici les cinq étapes:

Lire la suite...

Articles les plus récents

Bienvenu sur notre blog

Vous voulez tout savoir sur le crédit privé, sur la gestion de votre budget, mais aussi sur vos données privées, vos inscriptions de poursuites ? Notre blog est en ligne !

Lire la suite...