Vous désirez acheter le bien immobilier de vos rêves à l’étranger et vous êtes en recherche de financement ? 

C’est tout à fait possible, mais lorsque l’on se lance dans de telles démarches, surtout pour un bien d’une telle valeur, il est important de connaître quelques astuces préventives.

En Suisse, les normes et les standards de qualité sont élevés. Mais ce n’est pas forcément le cas dans le reste du monde. 

Dès lors, faites contrôler le bien en question par un spécialiste qui vous indiquera précisément l’état de ce dernier. Même si tout cela aura un coût, ce sera généralement moins cher que de devoir payer des réparations de votre poche par la suite. 

Comment fonctionne le registre foncier ?

Les registres fonciers à l’étranger ne sont pas aussi bien tenus que chez nous. 

En Espagne, il est par exemple possible de conclure un contrat sur un bien immobilier sans devoir l’inscrire au registre foncier. Plusieurs questions doivent alors se poser : 

  • Est-ce que le bien est grevé d’un droit de jouissance ou de passage ? (Le bien serait à vous mais une personne, par exemple l’ancien propriétaire pourrait tout de même utiliser le bien quand il le souhaite)
  • Y a-t-il une cédule hypothécaire sur le bien ? C’est-à-dire est-ce que le bien immobilier est mis en garantie au cas où le débiteur concerné par cette cédule devrait rembourser une dette importante.
  • Le bien fait-il l’objet de restrictions de travaux ?

Pour toutes ces raisons il est important de faire appel à un avocat ou un notaire lors de l’achat d’un bien immobilier puis de faire inscrire ce dernier au registre foncier du pays concerné. N'hésitez pas à demander conseil à un spécialiste, avant de valider votre achat.

 

Comment calculer les taxes ?

Evidemment, être propriétaire comprend de nombreux avantages mais cela ne vous exempt pas de devoir payer des taxes et des impôts sur ce bien. 

En général, un bien immobilier est taxé dans le pays ou la région où il est situé. Par ailleurs des conventions contre la double imposition empêchent d’être taxé deux fois (dans le pays de résidence et dans le pays où se situe le bien immobilier).

Vous devrez également payer le droit de mutation à l’achat du bien immobilier, qui se monte en général à maximum 5% du montant du bien immobilier. 

Faites appel à une fiduciaire afin de vous aider à calculer le coût !

 

Qu’en est-il de l’achat d’un bien immobilier en Suisse ? 

Malheureusement, en Suisse, il est pratiquement impossible d’avancer les fonds propres (entre 10 et 20% de la valeur du bien immobilier) avec de l’argent provenant d’un crédit à la consommation, ces fonds ne doivent pas être associés avec un crédit ou autre prêt. 

Il serait théoriquement possible d’acheter un bien en cash, mais le montant maximum d’un crédit personnel en Suisse est de 400'000.- et compte tenu du prix de l’immobilier dans notre pays, cela limite les acquisitions immobilières possibles.

 

Comment financer l’achat d’un bien immobilier à l’étranger ? 

Chez Milenia, nous analysons toutes les offres du marché pour trouver celle la plus adaptée à vos besoins. Nous vous aidons à financer votre bien immobilier à l'étranger, en vous proposant nos compétences, et en vous aidant dans vos démarches.

Grâce à nos services, vous bénéficiez également des meilleures conditions du marché : 

  • Un montant de CHF 3'000 à CHF 400’000
  • Un taux d’intérêt à partir de 4%
  • Une durée de remboursement pouvant allant de 6 à 120 mois

Milenia c’est aussi : 

  • Un service entièrement gratuit
  • Des conseils personnalisés 
  • Une équipe compétente et à votre écoute

Faites votre demande gratuitement et sans engagement en 3 minutes sur notre site internet ou appelez-nous au 021 620 60 00 et nous nous ferons un plaisir de vous aider dans vos projets !

 


Articles les plus récents

Bienvenu sur notre blog

Vous voulez tout savoir sur le crédit privé, sur la gestion de votre budget, mais aussi sur vos données privées, vos inscriptions de poursuites ? Notre blog est en ligne !

Lire la suite