Coronavirus

L' épidémie de coronavirus continue de progresser en suisse, et partout dans le monde. En plus des problèmes de santé et de sécurité qu'il engendre, le virus a également d'importantes répercussions économiques. On fait le point dans notre article

Combien de gens sont contaminés par le Coronavirus?

Avec plus de 104 000 contaminations dans le monde, dont 3 556 mortellement, Le coronavirus affecte à ce jour 92 pays, et tous les secteurs économiques.

Le bilan de l'épidémie est passé à 11 morts aux Etats-Unis et la Californie s'est déclarée en état d'urgence sanitaire. Les compagnies aériennes pourraient perdre entre 63 et 113 milliards de dollars de chiffre d'affaires sur le trafic passagers cette année en fonction de l'aggravation de l'épidémie de coronavirus, selon les estimations publiées jeudi par l'Association internationale du transport aérien (Iata).

En France, le bilan s'alourdit avec 949 contamination et 16 décès

Mesure sans précédent en Europe, plus de quinze millions d'habitants du nord de l'Italie ont été placés en quarantaine dimanche pour endiguer l'épidémie de coronavirus qui s'y propage. En Italie, plus 1247 cas ont été répertoriés au cours des dernières 24 heures ainsi que 36 nouveaux décès, portant le nombre de morts à 233. Le gouvernement italien a décidé l'envoi de 20.000 personnes en renfort dans ses hôpitaux, ce qui permettra de porter de 5000 à 7500 le nombre de lits en soins intensifs.

La Suisse a enregistré jeudi son premier décès au CHUV à Lausanne et recense plus de 264 cas confirmés.

 

Quels secteurs sont les plus touchés par le Coronavirus ?

Les agences de voyage insulaires recensent une baisse nette de leur chiffre d'affaire en ce début d'année. La faute à des réservations qui se font de plus en plus rares, alors que les annulations de séjour s'enchaînent. 

Au-delà des agences du voyage, c'est tout le secteur du tourisme qui se trouve en première ligne face à l'épidémie. Plusieurs hôtels insulaires pointent ainsi des réservations décommandées.

Même constat pour la location entre particuliers : Joelle, qui loue son appartement sur Airbnb a ainsi eu la mauvaise surprise de voir une réservation pour le mois d'avril annulée. "Ce sont des clients espagnols âgés qui ont préféré ne pas venir par précaution, soupire-t-elle. J'espère que je trouverais quelqu'un pour les remplacer, parce qu'en attendant, ça me fait un sacré trou dans mon budget."

Des baisses de fréquentation également répertoriées dans les restaurants : "Les gens n'osent plus sortir de chez eux de peur d'être contaminés. On va au devant d'une catastrophe pour ce mois-ci en terme de chiffre d'affaire" constate ce gérant d'une brasserie. 

Certaines banques suisse commencent à prendre des précautions drastiques, refusant de faire des crédits privés, par exemple, au secteur de la restauration et de l'hôtelerie.

En Californie, qui a déclaré l'Etat d'urgence, et dans l'Etat de Seattle, siège d'Amazon et de Microsoft, les géants de la tech, qui ont été confrontés à plusieurs cas de coronavirus, multiplient les mesures de protection, favorisant le télétravail et annulant à tout va déplacements et événements.

 

Crise économique mondiale ?

L'économie mondiale est-elle préparée à faire face au coronavirus ? Depuis les prémices de l'épidémie en janvier, plusieurs spécialistes tirent la sonnette d'alarme.

En Chine, premier foyer de la maladie, selon les chiffres publiés ce samedi 7 mars par les douanes chinoises, les exportations se sont effondrées de 17,2% au cours des deux derniers mois. Du jamais vu depuis février 2019. Le pays devrait, selon toute vraisemblance accuser un de ses plus faibles PIB des vingts dernières années.

Le Brésil comme l'Inde ont baissé leurs prévisions de croissance économique annuelle. La compagnie aérienne britannique Flybe, qui emploie 2 000 personnes, vient de déposer le bilan. En France, 164 entreprises ont demandé la mise en route du chômage partiel. Les marchés sont fébriles et les bourses mondiales dévissent...

Des impacts économiques immédiats de la maladie qui pourraient anticiper des conséquences à plus long terme. Plus encore que la maladie, c'est ainsi la santé économique mondiale qui pourrait se trouver en péril. A titre d'exemple, l'épidémie du SRAS, en 2002-2003, avait duré six mois, et avait causé un ralentissement de l’économie chinoise de 1,2 % et de l’économie mondiale de 0,2 %.

Dans l’événementiel, la situation est catastrophique et inédite en termes d’effondrement absolu, total et immédiat d’une filière professionnelle. En France, tous les événements de plus de 5'000 personnes dans des lieux confinés ont été interdits. Mais depuis, la quasi-totalité des événements est annulée, y compris les plus petits.

En Suisse, ce sont les événements de plus de 1'000 personnes qui s'annulent les uns après les autres. Salon de l'auto, salon horloger Watches & Wonder, Habitat & Jardin à Lausanne, et la foire horlogère Baselworld sont tous annulés !

Les Brandons de Payerne (VD) tombent à l'eau. La manifestation, qui figure parmi les plus anciens carnavals de Suisse, devait fêter cette année sa 125e édition. Les organisateurs espéraient accueillir 17'000 spectateurs pour le traditionnel cortège du dimanche, et 10'000 pour le cortège des enfants du samedi. Ceux d'Yverdon-les-bains (6-8 mars) et de Moudon (12-15 mars) connaissent le même sort.

Le Palais des Nations unies à Genève, qui accueille chaque année 100'000 visiteurs, a cessé ses visites guidées quotidiennes.

Ces interdictions de rassemblement touchent aussi durement le milieu culturel et sportif. C’est ainsi que les principales ligues sportives suisses (football, hockey sur glace et basketball) ont suspendu les matches jusqu’au 15 mars au moins. Côté culture, le Festival international du film de Fribourg a par exemple renoncé à sa prochaine édition.

Toutes ces annulations peuvent avoir des conséquences graves pour bon nombre de clubs ou de sociétés qui doivent compter avec des budgets parfois très serrés.

 

Les conséquences du Coronavirus sur la population

C’est toute l’économie mondiale qui est aujourd’hui touchée : L’épidémie du nouveau coronavirus pourrait avoir un effet négatif sur la croissance mondiale en 2020 en fonction de la capacité de la Chine à contenir sa propagation, a prévenu dimanche [16 février] la directrice du Fonds monétaire international.

Les conséquences sociales s’abattent déjà sur les travailleurs chinois: Conséquence de cette quarantaine généralisée : des dizaines de millions, et sans doute bien davantage, d’ouvriers, livreurs, femmes de ménage, employés de commerce ne sont sont pas payés, mais leurs employeurs risquent bien de mettre prochainement la clé sous la porte. Plusieurs entreprises ont déjà annoncé des réductions d’effectifs ou, dans le meilleur des cas, des baisses de salaire. Selon le China Labour Bulletin, une association basée à Hongkong qui tente d’aider les travailleurs chinois à faire valoir leurs droits, la moitié des entreprises de restauration de la province du Guangdong, dans le sud du pays, prévoit de réduire ses effectifs.

En Europe, l'inquiétude monte partout à cause du coronavirus. L'annulation du Salon automobile de Genève est d'ailleurs la première grande conséquence sérieuse de cette maladie sur le vieux continent. Mais ce qui va freiner l'économie, c'est surtout la peur que le virus suscite chez les consommateurs et qui les dissuade de faire leurs achats dans les lieux fréquentés.

En Suisse, la situation se complique. Pour le Conseil fédéral, il est désormais clair que le virus est plus dangereux pour certaines catégories de la population, catégories qu'il s'agit de protéger avec une attention redoublée: les personnes de plus de 65 ans et celles qui souffrent d'autres pathologies. Ces personnes doivent ainsi éviter les transports publics aux heures de pointe. Faire ses courses est aussi à bannir lors de forte affluence.Les manifestations publiques, les réunions professionnelles et privées, les rendez-vous professionnels et privés inutiles sont également à proscrire. Autre comportement à risque pour ces personnes: les visites dans les EMS et les hôpitaux ainsi que les contacts avec des personnes malades.

De manière générale, le Conseil fédéral rappelle qu'il faut garder ses distances avec les autres usagers des transports en commun, aussi dans les gares et aux arrêts de bus. Les voyages de loisirs doivent être réduits.

Les employeurs sont pour leur part appelés à tenir à distance du lieu de travail les personnes vulnérables. Ils doivent aussi faire preuve de souplesse lorsqu'ils demandent un certificat médical et attendre le cinquième jour, afin de ne pas surcharger les établissements de santé. Dans la mesure du possible, le temps de travail des collaborateurs doit être flexibilisé afin d'éviter les heures de pointe dans les transports publics.

Cependant, et malgré un nombre croissant de cas de coronavirus en Suisse, une majorité de la population reste calme. Selon un sondage, elle soutient clairement les mesures prises par la Confédération.

 

 


Articles les plus récents

Bienvenu sur notre blog

Vous voulez tout savoir sur le crédit privé, sur la gestion de votre budget, mais aussi sur vos données privées, vos inscriptions de poursuites ? Notre blog est en ligne !

Lire la suite