Image de facture contenant un QR code

Dans un futur proche, les bulletins de versement que nous recevons régulièrement par courrier, par e-mail ou encore via une application vont changer afin de laisser place à une toute nouvelle technologie.

Cette technologie est supposée nous faciliter la tâche de la gestion de nos factures, aussi bien entrantes que sortantes pour les particuliers, les entreprises ou les associations.

 

La QR-Facture

La QR-facture simplifie l’établissement et le paiement de factures. QR représentant le fameux code QR qui fait partie de notre quotidien depuis plusieurs années déjà.

C’est cette méthode qui remplacera, à terme, les petits bulletins roses et oranges qui ont fait partie de notre vie pendant si longtemps !

Avec cette méthode, il y a aussi une partie « récépissé », comme sur les bulletins actuels ainsi que la section paiement avec le fameux code QR, les références et les montants.

Que vous soyez créancier ou débiteur, cette nouvelle technologie représente une quantité d’avantages non-négligeables.

 

Les avantages de la QR-facture 

Pour les destinataires de factures

  • Traitement des factures simplifié
  • Toutes les informations de paiement intégrées dans le code
  • Moins d’erreurs dans la lecture grâce à la diminution des tâches manuelles
  • Paiement simple et rapide via scannage
  • Factures payables par voie numérique, au moyen d’un ordre de paiement ou auprès des filiales de la Poste

Pour les émetteurs de factures

  • Traitement des factures simplifié grâce à la diminution des tâches manuelles

  • Transmission électronique de toutes les informations de paiement

  • Établissement des factures en francs suisses et en euros

  • Impression sur papier blanc (en tenant compte de la perforation)

  • Meilleure vue d’ensemble du recouvrement de créances

 

Les trois catégories de la QR-facture 

1) QR-facture avec référence QR (équivalent du BVR actuel)

 Pour les paiements en Suisse, en CHF/EUR et avec une référence structurée

 

2) IBAN avec Creditor Reference (équivalent du BV actuel, désormais avec référence)

Pour les paiements en Suisse, en CHF/EUR et avec une référence structurée

 

3) IBAN sans référence (équivalent du BV actuel)

Pour les paiements en Suisse, en CHF/EUR et sans référence.

 

Les nouvelles technologies bancaires dans les multinationales

En effet, les banques et prestataires financiers ne sont pas les seuls à innover.

Facebook a par exemple annoncé récemment une nouvelle entité leur appartenant qui proposera des services financiers et de paiement.  

Le géant Apple à lui aussi investi dans une start-up afin de transformer les iPhones en véritables objets de paiement.

Avec cette acquisition, Apple pourrait ajouter la fonction à ses appareils de terminal de paiement mobile très simplement. Les iPhones pourraient ainsi permettre de recevoir des paiements par carte bancaire en rapprochant encore cette dernière un peu plus de notre téléphone mobile.

Apple Pay, déjà disponible depuis un certain temps avec iPhones permet déjà d’enregistrer une carte de débit ou de crédit via notre smartphone.

Pour en finir avec la grande enseigne à la pomme croquée, l’Apple Card est aussi une nouvelle solution proposée par l’entreprise. Cet article vous en dira plus.

Toutes les grandes entreprises américaines que nous connaissons bien innovent chaque jour dans le domaine bancaire afin de pouvoir proposer des services que seules les banques pouvaient jusqu’à présent offrir.

De cette façon, les clients et partenaires voient une tâche se faciliter et cela les fidélisent à ces grandes boîtes.

En dehors de ces solutions, il en existe d’autres pour revenir au paiement de vos factures mensuelles, comme l’E-Banking, Paynet, ou encore l’E-Bill.

 

 



Quel est le moyen le plus simple de payer vos factures ?

Il existe de nombreux services et plateformes qui permettent de gérer le paiement des factures en Suisse. Dans cet article, nous revenons sur les meilleurs moyens qui sont mis à disposition pour régler vos factures, ainsi que les frais qui y sont liés.

Lire la suite

Un peu trop dépensier, reconnaître les signes

Nos clients nous disent souvent qu’ils n’ont pas vu la situation se compliquer petit à petit, et que cette dernière est soudainement devenue invivable. Mais alors, comment reconnaître les signes de l’endettement et comment y remédier ?

L'objectif de Milenia est de vous apprendre à devancer cette situation et ainsi à prévenir les signes qui pourraient vous mettre dans une condition financière délicate.

Dans cet article, nous vous récapitulons les différents éléments à ne pas ignorer afin d’affronter la situation en face et de prendre le taureau par les cornes.

 

Lire la suite

L'effet boule de neige avec les dettes

L’effet boule de neige représente l’accumulation des dettes d’une personne causée par un écart entre ses revenus et le montant de ses dettes.

D’une manière imagée, cela représente une petite boule de neige qui roule et grossi pour devenir de plus en plus imposante. De cette manière il est facile de perdre le contrôle rapidement. 

Donc plus l’écart entre les revenus d’une personne et le montant de ses dettes est élevé, plus la boule de neige grossira rapidement. 

Mais il ne faut pas s’inquiéter, sortir d’une telle situation n’est de loin pas impossible si l’on s’y prend correctement, et si on en parle. 

Lire la suite

Le taux de débiteurs en Suisse encore en augmentation

Selon une récente étude, le taux de débiteurs en Suisse a été recalculé le 31 janvier 2019 pour l’année 2018. 

On entend par débiteur, une personne ayant au moins une créance en contentieux (donc une facture qui a généralement fait l’objet d’un ou plusieurs rappels) ouverte auprès d’un créancier. 

Pour déterminer ce taux, l’étude a pris en compte tous les particuliers qui font l’objet de poursuites (à partir de la réquisition de continuer la poursuite) auprès de 500 entreprises dans toute la Suisse. 

Lire la suite

Période de conservation de vos données de solvabilité

Combien de temps sont conservées vos poursuites et autres inscriptions de solvabilité ? 

Dans cet article, nous allons premièrement détailler les registres dans lesquels des inscriptions négatives peuvent apparaître puis présenter les délais de conservations de vos informations pour chacun d’eux.

Les registres de solvabilité les plus consultés en Suisse sont : 

  • L’office des poursuites
  • La ZEK (Centrale des crédits et leasings) 
  • Le registre CRIF

Ensuite nous allons vous expliquer quelles factures et documentation vous devriez conserver pour pouvoir faire recours en cas d’erreur comptable ou autre. 

Lire la suite

Articles les plus récents

Bienvenu sur notre blog

Vous voulez tout savoir sur le crédit privé, sur la gestion de votre budget, mais aussi sur vos données privées, vos inscriptions de poursuites ? Notre blog est en ligne !

Lire la suite