06.08.2020
Ail d'avion vu depuis le hublot

Nous allons vous présenter dans cet article les différentes propositions qui s’offrent à vous lors de vos paiements à l’étranger.

 

Changement de devises au guichet d’un bureau de change ou auprès d’une banque :

Les taux de changent peuvent varier d’un organisme à un autre. Lorsque vous changez vos francs suisses au guichet d’une banque, une gare ou un bureau de change, votre argent sera échangé selon le cours de change du jour.

En plus de cela, vous aurez des frais de traitement à payer auprès de l’établissement qui effectuera le change, et ces frais sont plus ou moins élevés selon l’endroit où vous rendez pour le faire. Par exemple si vous êtes client à l’UBS, vous avez le droit un rabais sur ces frais si vous faites le change directement auprès d’un guichet de l’UBS.

 

Changement de devises en ligne :

Tout comme le changement au guichet, le transfert de devises en ligne (sur carte bancaire ou compte bancaire) se base sur le cours du jour.

A une différence près, vous payez moins de frais car l’argent n’est pas stocké physiquement et la banque n’assume donc pas les variations pour les billets qu’elle possède.

 

Retrait d’argent aux distributeurs automatiques :

Le retrait aux distributeurs automatiques est la solution la plus coûteuse.

Des frais proportionnels au montant du retrait sont facturés, ainsi que des frais forfaitaires.

La facture peut se retrouver rapidement très élevée selon la quantité d’espèces dont vous avez besoin.

 

Comptes multidevises :

Les comptes multidevises (comme par exemple TransferWise) sont des options intéressantes en ce qui concerne le change de monnaie.

Ces comptes permettent de payer dans plus de 40 devises avec des frais de conversion préférentiels (de 0.35% à 2% en fonction de la monnaie en question).

En comparaison, un compte bancaire classique prélèvera des frais allant parfois jusqu’à 5%.

 

Revolut :

Revolut est depuis son lancement en 2015, la meilleure solution pour payer en devises étrangères et/ou à l’étranger.

Revolut vous permets de payer dans plus de 130 devises dans le monde entier, de retirer de l’argent dans les bancomats à l’étranger et de transformer des devises, tout cela sans frais et directement via l’application disponible sur Apple et Android.

Pour obtenir Revolut, vous n’aurez qu’à verser un acompte CHF 10 (qui vous appartiennent toujours). Vous recevrez ainsi la carte Revolut, qui est une carte de débit, c’est-à-dire que vous allez pouvoir verser de l’argent depuis votre compte (UBS, Poste etc…) sur cette carte et l’utiliser comme une carte prépayée.  

Vous ne pourrez donc pas dépasser la limite de retrait que vous vous êtes vous-même fixée.

 

Les divers avantages de Revolut :

  • Vous ne payez aucun frais lorsque vous retirez de l’argent à l’étranger (de CHF 200 à CHF 600 par mois suivant le pays).
  • Vous bénéficiez des taux de change exacts sans majoration sur ces derniers, contrairement à la plupart des banques qui taxent généralement 1% à 3% sur les transactions en monnaie étrangère.   
  • Le changement de devises est instantané. Vous avez des francs suisses que vous voulez changer en euros ? Vous pouvez le faire immédiatement, sans frais, au juste taux de change du jour.
  • Vous pouvez utiliser votre carte Revolut jusqu’à environ CHF 6'000 par mois, toujours sans frais.

Revolut est donc le moyen le plus économique pour les paiements à l’étranger.

Vous chargez votre argent sur votre carte, vous transformez cet argent dans la devise de votre choix, puis vous pouvez payer avec cette carte encore une fois sans frais.

 

L’Euro et le reste du monde :

Si vous voyagez dans un pays appartenant à la zone euro (tous les pays ayant adopté l’Euro comme monnaie unique), les paiements n’auront aucun frais.

Pour tous les paiements hors de la zone Euro si vous n’avez pas Revolut, une opération de change a lieu et une commission est prélevée par la banque.

Renseignez-vous donc bien avant de partir à l’étranger, si vous négligez vos moyens de paiements, vous risquez de vous retrouver avec des frais astronomiques et votre budget vacances risque de s’en retrouver impacté.

 

 



Le Cashback, c'est quoi ?

Le terme cash back, souvent écrit en un seul mot cashback, signifie « remise en argent ».

Il désigne aujourd'hui les réductions proposées en ligne chez des marchands partenaires. Cette réduction est appliquée après l'achat, avec un remboursement effectué au consommateur, généralement sur un compte en ligne sur le site de cash back.

Ce pourcentage varie selon les établissements bancaires mais va généralement de 0.2% à 5% dans certains cas bien particuliers. Selon l’endroit où vous faites vos achats avec votre carte de credit, le pourcentage de cash-back sera différent.

Par exemple, L’Apple Card (pas encore disponible en Suisse), propose un cashback de 2% lorsque vous effectuez un achat avec la carte virtuelle mais 3% lorsque vous achetez sur les plateformes Apple (Itunes, AppStore etc…).

 

Comment ça marche ?

Généralement, les fournisseurs de cartes de crédit puisent dans le taux d’interchange pour faire bénéficier du Cash back à ses clients.

Pour rappel, le taux d’interchange est une sorte de « commission » que l’organisme bancaire du commerçant (celui qui vend un produit ou service) doit verser à l’organisme bancaire du client (celui qui achète) lorsque qu’un achat par carte est effectué.

En Suisse, les consommateurs ont accès à un cash back souvent plus bas que dans d’autres pays car notre taux d’interchange est relativement élevé.

 

Qui propose du Cashback en Suisse ?

De plus en plus d’établissements bancaires proposent du cashback à leurs clients, en voici les principaux :

Swisscard, en partenariat avec Visa et AmericanExpress. Pour la carte Visa le retour d’argent se monte à 0,2% (sans limite), avec l’AmericanExpress, ce sont 1% qui vous sont crédités sur votre compte, toutefois la carte Visa est acceptée partout, ce qui n’est pas le cas de l’AmericanExpress.

Postfinance propose aussi du cashback sur toutes ses cartes (mêmes prépayées). Pour la carte standard, le retour sur achat se monte à 0,6% la 1ère année, puis à 0,3% par la suite. Pour les cartes Gold et Platine, le cashback se monte à 1% la 1ère année puis à 0,5% pour les années suivantes.

Cornèrcard eux, proposent 3 cartes : classique (0,5%), Or (1%) ou Platine (1,5%). La différence avec les autres cartes, le désavantage même, est que les remboursements d’argent ne sont pas reversés directement sur votre compte. Il faut les retirer via leur espace-client et vous ne pouvez pas retirer moins de CHF 25 à la fois. Dernière chose, tous les avoirs obtenus grâce au Cash-back Cornèrcard ne sont valables que pendant une année, après quoi, vous ne pouvez plus les réclamer.

Les cartes de crédit Travel Mastercard Gold du TCS (en partenariat avec Cembra Money Bank) proposent elles de vous créditer 1% du montant des achats effectués avec la carte.

Revolut a revolutionné le monde bancaire lors de son arrivée en 2016. Outre de nombreux avantages liés aux taux de changes (sans aucun frais), Revolut propose également du cashback à hauteur de 0,1% en Europe, sur n’importe quel achat avec la carte physique et de 1% hors de l’Europe.

 

Est-ce vraiment avantageux ?

Oui, le cashback est donc un moyen intéressant de faire des économies, il peut par exemple être intéressant de mettre tout ce que vous recevez à l’aide du cahsback sur un compte épargne, si vous utilisez souvent votre carte de crédit. Pratiquement tous les établissements bancaires aujourd’hui proposent une solution de cashback, c’est donc à vous de décider vers quelle banque vous désirez-vous tourner.

Après, sur le principe, la promesse est là mais en réalité il ne s’agit ni plus ni moins qu’un moyen « déguisé » de proposer des réductions sur vos achats. Psychologiquement, les gens ont l’impression de faire une meilleure affaire lorsqu’ils reçoivent de l’argent sur leur compte plutôt que de réduire le montant d’un achat en premier lieu. Cela est aussi un moyen d’inciter les clients à dépenser avec leur carte de crédit.

 

 

 

Lire la suite...

Apple Card : avantages et inconvénients

L’Apple card est disponible depuis août 2019, pour l’instant en phase de test uniquement aux Etats-Unis. C’est une carte de crédit en partenariat avec Goldman Sachs et dont l’arrivée sur le marché fait quelques petites émules dans le secteur financier.  

 

Lire la suite...

Quelle carte de crédit choisir ?

De nos jours, il nous est pour la plupart difficile d’imaginer un porte-monnaie sans carte de crédit. La carte de crédit, carte de paiement ou encore carte bleue pour nos voisins français, fait partie de notre quotidien depuis maintenant de nombreuses années.

Elle est apparue de manière exponentielle dans les années 70, grâce au désir des consommateurs de payer sans monnaie physique.

 

Lire la suite...

Racheter un crédit, des cartes de crédit ou un leasing

De nos jours, il est courant de posséder plusieurs cartes de crédit, un leasing et même un crédit privé en même temps. 

Explication d’un rachat de ces divers prêts, ses avantages et ce qu’il faut prendre en compte lorsque l’on se lance dans de telles démarches. 

Lire la suite...

Revolut, la révolution des cartes de crédits

Arrivé tel un tsunami en 2015, Revolut est un système de cartes de paiement révolutionnaire qui fait trembler les plus grandes banques mondiales.

On vous en parle dans notre article.

Lire la suite...

Articles les plus récents

Bienvenu sur notre blog

Vous voulez tout savoir sur le crédit privé, sur la gestion de votre budget, mais aussi sur vos données privées, vos inscriptions de poursuites ? Notre blog est en ligne !

Lire la suite...