Femme levant les bras au ciel avec parapluie

Comment être sûr de pouvoir rembourser son crédit en cas de chômage involontaire, ou d’incapacité de travail ? Il se peut que durant le remboursement de votre crédit vous perdiez votre situation financière pour diverses raisons allant du simple licenciement, à un arrêt forcé dû à un accident ou une maladie.

Pour garantir de pouvoir assurer ses mensualités en cas d’incapacité de travail, il existe plusieurs options. La PPI (payment protection insurance) et l’APG (assurance perte de gain). Nous allons revenir en détail sur ces deux options dans notre article, mais aussi sur les différentes possibilités d'assurances inclues ou non dans le crédit privé.

Les assurances font partie intégrante de notre vie. RC, Lamal, juridique, on s'assure pour notre protection, mais aussi et surtout pour celle de notre famille.

Premièrement à cause des assurances maladies obligatoires pour tous, mais également les assurances responsabilité civile, assurances automobiles, assurances sociales et prévoyance vieillesse. Toutes sortes de garanties existent pour chaque situation. 

Pour garantir de pouvoir rembourser son crédit en cas de perte de revenu, il existe deux options principales que nous allons décrire ici.

 

La PPI c'est quoi ?

La PPI est une option disponible lors de la conclusion d’un contrat de crédit. Elle est libre, ce qui veut dire que c'est vous qui décidez si vous voulez contracter cette assurance, ou non. Vous n'êtes pas obligé d'y souscrire, pour pouvoir avoir votre crédit.

Elle permet, en cas de chômage, de maladie ou d’accident, d’assurer que votre mensualité de crédit soit prise en charge. Si vous choisissez de bénéficier d’une PPI et que vous tombez en incapacité de travail, vos mensualités de crédit seront couvertes dès le 3èmemois suivant l’obtention de votre crédit pour un maximum de 24 mensualités couvertes. A noter qu’il vous sera possible d’être couverts au maximum 12 mois d’affilée (deux fois par exemple, durant la durée de votre contrat).

Pour exemple prenons le cas d’un crédit de 10'000.00 CHF sur 48 mois à 7.9% d’intérêt. La mensualité sans PPI se monte à 242.40.45 CHF par mois, avec la PPI elle ne vous revient qu’à 257.75 CHF soit une différence de 15.35 CHF par mois. Cette différence vous permettrait d’économiser jusqu’à 6186 CHF sur votre contrat en ne vous coûterait qu’au maximum 737 CHF sur la durée du contrat.

Avec cette quinzaine de francs supplémentaires (50 centimes par jour), l'économie qui sera la vôtre en cas de sinistre peut monter jusqu'à 6’186 CHF sur votre contrat en cas d’incapacité de gain, et donc de sauver dans votre porte monnaie.

La PPI est disponible pour la plupart des contrats de crédit chez Milenia, à l'exception des clients indépendants, frontaliers et évidemment rentiers qui ne peuvent pas en bénéficier.

La PPI n'est pas obligatoire, c'est le client qui décide s’il veut en bénéficier ou pas. Néanmoins, elle est fortement recommandée et la plupart des contrats de crédits en Suisse sont désormais assurés par une PPI. 

 

L'assurance perte de gain 

En Suisse, si vous tombez au chômage, vous ne toucherez que 70% ou 80% (si vous avez des enfants à charge) de votre ancien revenu.

Si nous prenons exemple sur un salaire net de 5'000.-, et que vous n’avez pas d’enfants, vous ne toucherez ainsi plus que 3'500.00 CHF par mois. (ou 4'000.- avec des enfants)

Autant dire que cette différence peut s’avérer fâcheuse et ainsi perturber votre budget mensuel et le règlement de vos factures courantes, comme l’assurance maladie, le téléphone, etc. 

Pour pallier à cela, et afin de prévenir d’éventuelles dettes, l’assurance perte de gain Helvetia income Protect permet de couvrir ce déficit de revenu en vous apportant entre 20% et 30%. Avec cette assurance, le client choisi lui-même sa prestation mensuelle, selon ses besoins. 

Nos prestations en votre faveur vont de 500.- à 2’000.-.

Cette assurance vous couvrira ainsi en cas d’incapacité de gain ou de chômage involontaire, selon la prestation que vous aurez choisie auparavant, et dont vous disposerez comme il vous conviendra. Pour plus d’informations concernant les assurances pour les crédits, n’hésitez pas à consulter cet article

Le grand avantage de l'assurance perte de gain, c'est qu'elle n'est pas liée au crédit. En effet, tout le monde peut l'avoir, il suffit d'y souscrire. L'exemple classic qui fait peur aux clients, c'est de prendre un crédit, avec ou sans la PPI (Assurance classique proposée par les banques), et que votre épouse tombe par exemple au chômage. Comme le crédit est au nom de Monsieur, la PPI ne couvre pas la mensualité, puisque c'est Madame qui est au chômage.

Le grand avantage de l'assurance Income Protect, c'est justement de pouvoir la prendre à son nom, mais aussi si on le désire, au nom de son épouse, afin s'assurer le revenu complet de la famille !

 

Les délais et les conditions d'assurance ?

Premièrement, pour pouvoir bénéficier de l’assurance perte de gain d’Helvetia, voici les points importants :

  • Travailler au minimum 30 heures par semaine, depuis minimum 12 mois
  • Ne pas avoir été en arrêt maladie ou accident de plus de 20 jours durant les 12 derniers mois

Une fois le contrat d’assurance signé, il y a un délai d’attente de 3 mois avant que l’assurance soit active.

Une fois ce délai passé, en cas de chômage, il vous faudra encore patienter un délai de 3 mois de carence avant de pouvoir être assuré sur une année. 

Si, malheureusement, vous deviez vous retrouver en arrêt maladie ou accident, vous serez assuré immédiatement, sans aucun délai de carence.

 

Et l'assurance décès, ça coûte combien ?

Les contrats de crédit à la consommation incluent obligatoirement, selon la LCC (Loi sur le crédit à la consommation) une assurance en cas de décès.

Elle couvre le risque de décès suite à une maladie ou un accident.

En cas de sinistre, une prestation sera versée à hauteur du solde de la dette (+ intérêts) et divers frais à concurrence de CHF 100’000 par contrat (ce montant dépend de la banque).

Cette assurance est de toute façon prévue dans le calcul de la mensualité de tous les crédits privés, et n'est pas payable en plus.

En plus simple, cela veut dire que si un sinistre devait arriver, le crédit serait soldé (selon conditions et montants annoncés par la banque), et la famille n'aurait pas de dette à assumer.

 

Alors, Assurance contre le chômage ou PPI ?

En ce qui concerne le chômage, vous ne serez pas couverts si vous vous y retrouver dans les 3 mois suivant le début de l’assurance perte de gain, c’est ce que l’on appelle le délai de carence. 

Il vous faudra ensuite patienter encore 3 mois à compter de la survenance du chômage, c’est le délai d’attente. 

L’assurance chômage propose de nombreux avantages par rapport à la PPI.  

L’assurance chômage n’est pas uniquement réservé au crédit. Vous recevrez une indemnité mensuelle sur votre compte et êtes libres de faire ce que vous voulez avec cet argent. 

D’autre part, vous choisissez le montant de votre couverture, contrairement à la PPI qi elle ne couvre uniquement la mensualité de votre crédit, pas plus, pas moins. 

 

Pourquoi Milenia ?

Nous travaillons avec Helvetia depuis 2018 afin de proposer cette assurance à nos clients et de pouvoir garantir au mieux les mensualités et ainsi d’éviter un maximum l’endettement de nos clients. 

Milenia propose en partenariat avec Helvetia une assurance chômage / perte de gain pouvant couvrir entre 5’00.- et 2’000.- par mois. 

Vous pouvez remplir votre demande d’assurance perte de gain, sans engagement, ici ou nous appeler au 021 620 60 00 et notre team assurance se fera un plaisir de vous renseigner. 

 

 


Articles les plus récents

Bienvenu sur notre blog

Vous voulez tout savoir sur le crédit privé, sur la gestion de votre budget, mais aussi sur vos données privées, vos inscriptions de poursuites ? Notre blog est en ligne !

Lire la suite